A Chartres, cette intervention fait suite à une évaluation réalisée au printemps 2004. La fouille a porté sur une surface d'environ 1 500 m2 correspondant à celle de la future résidence des Terrasses de l'Eure.

Chronique de site
Dernière modification
17 mai 2016

Le terrain concerné se situe dans la vallée de l'Eure, dans un secteur de la ville antique qui n'avait jusqu'à présent jamais fait l'objet de fouille archéologique.

La stratigraphie rencontrée présente une puissance variant de 1 à 2 m suivant l'état de conservation des vestiges. Ceux-ci appartiennent principalement à une occupation urbaine datant des trois premiers siècles de notre ère. Un axe viaire orienté E-O a pu être étudié, ainsi que les habitations qui se développaient de part et d'autre. La fouille a mis en évidence une prédominance de l'utilisation des matériaux périssables (bois et terre crue) dans les constructions. La découverte de nombreux pesons en terre cuite dans des niveaux incendiés permet de supposer que certaines de ces habitations étaient aussi le siège d'activités artisanales liées au travail des tissus. Après une phase de récupération datant de la fin de l'Antiquité, le site n'est réoccupé qu'aux XIIIe-XIVe s. Les vestiges de cette période comprennent notamment une série de fosses profondes utilisées, dans leur dernier état, comme dépotoir.