A Poitiers, Vienne, le chantier (600 m2) correspond à la partie sud-ouest d'un parc.

Chronique de site
Dernière modification
10 mai 2016

Situé dans la continuité de la fouille (1983) de la partie orientale d'un vaste bâtiment, la fouille actuelle avait pour but de compléter l'étude de l'édifice, d'en préciser la chronologie et de confirmer son interprétation en tant qu'édifice thermal.

L'espace étudié correspond à la limite ouest des thermes. Elle est installée sur une rupture de pente due aux caractéristiques du batholithe calcaire formant le plateau de la ville de Poitiers. Trois espaces ont été identifiés. Une cour de service (au sud) et un espace extérieur (à l'ouest) délimitent l'angle sud-ouest d'une vaste pièce chauffée par un praefurnium. Ultérieurement, la cour sera réduite par un mur construit sur un talus de remblais. Cette délimitation permettra de créer un couloir de service pour le four. La chronologie correspond à celle de l'étude de la partie est du bâtiment (entre la seconde moitié du Ier s. et le IIIe s. apr. J.?C.). Un incendie marque la fin de la phase thermale. Il s'ensuivra une phase de récupération méthodique des matériaux de construction. La présence de cette vaste pièce permet de confirmer les premières interprétations en tant qu'édifice thermal. Par sa position et par sa nature, la pièce identifiée constitue un élément important pour analyser le circuit thermal dans le cadre de fouilles potentielles dans la partie nord du parc.