Montpellier
Hérault
Mis à jour le
26 septembre 2016

Dans le centre de Montpellier, secteur sauvegardé, les ravalements de façade font l’objet d’une surveillance particulière. Avant leur restauration et une fois débarrassées de leurs enduits, les façades montrent leurs désordres apparents (fissures, remaniements…). C’est alors qu’intervient l’archéologie du bâti, jouant un rôle de premier plan dans le sauvetage du patrimoine médiéval de la ville. Le diagnostic d’un bâtiment, par son analyse stratigraphique et par la détection des risques, permet à l’Inrap d’être le lien entre le service régional de l’Archéologie et l’architecte des Bâtiments de France dans le cadre de la mise en œuvre des réhabilitations.
Les relevés sont effectués par l’équipe de diagnostic de l’Inrap qui travaille sur l’échafaudage conjointement à l’équipe de restauration (BTP). Les documents produits au 1/20 servent de support de dialogue avec l’architecte ; les relevés au 1/5 et au 1/1 permettent de comprendre l’évolution de ces façades dans un cadre synthétique plus général.

Chronique de la fouille

Les découvertes

Dans le centre de Montpellier, secteur sauvegardé, les ravalements de façade font l’objet d’une surveillance particulière.

Nom de l'opération
74, rue de l'Aiguillerie
Cause de l'opération
Ravalement et restauration de façade
Aménageur
Syndic. Unimo
Type d'opération
Diagnostic
Période(s)
Moyen Âge
Époque moderne
Responsable d'opération
Céline Jandot
Suivi scientifique

A. Chartrain, P. Vergain/SRA Languedoc-Roussillon

Collaborateurs scientifiques
J.-L. Vayssettes/service régional de l’Inventaire
Responsable(s) de secteur
R. Pelle
Date début
26/01/2004
Date fin
09/02/2004
Commune
Montpellier
Département
Hérault
Région
Occitanie