Nîmes
Gard
Mis à jour le
09 août 2016

A Nîmes, Gard, opération de fouille en milieu urbain sur une surface de 240 m2.

Implantée à l'extérieur de la ville antique, à 400 m de l'une des portes de l'enceinte, la fouille a permis de dégager une partie d'un espace funéraire occupé au IIe s. apr. J.-C. et formé d'enclos accolés délimités par des murs, des haies ou des bornes. La signalisation des tombes, partiellement conservée, est constituée de pierres dressées, d'amas de blocs et de poteaux.

On dénombre 45 tombes ou bûchers dont 38 ont pu être fouillés. Il s'agit de dépôts de crémation en urne ou en coffres monolithes, de crémations primaires et d'inhumations dont plusieurs appartiennent à des sujets décédés en âge périnatal ou post-natal. L'ensemble comprend également deux sépultures de chien.

Nom de l'opération
78 avenue Jean-Jaurès
Cause de l'opération
Projet immobilier (immeuble avec parking souterrain)
Aménageur
Promoteur privé
Type d'opération
Fouille
Périodes
Antiquité
Responsable d'opération
Valérie Bel
Suivi scientifique

C. Pellecuer/SRA Languedoc-Roussillon

Equipe de recherche
S. Aissa, J.-L. Aurand, S. Barberan (céramo.), V. Belbenoit, C. Bioul (topo.), L. Duflot, V. Forest (étude de la faune), S. Lancelot (dessin du mobilier), Y. Manniez (étude du petit mobilier), C. Noret, A. Recolin (infographie), B. Thuillier
Collaborateurs scientifiques
J.-C. Bessac (étude du lapidaire), M. Feugère (étude du petit mobilier)/ CNRS ; H. Conterio (étude du verre)/Univ. Paul-Valéry, Montpellier ; O. Lempereur (étude des monnaies)
Date début
07/07/2003
Date fin
14/08/2003
Commune
Nîmes
Département
Gard
Région
Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées