A Saint-Memmie, Marne, fouille sur environ 1 500 m2.

Chronique de site
Dernière modification
10 mai 2016

L'évacuation des terres étant impossible, nous avons travaillé secteur après secteur, rebouchant chacun après la fouille, pour en ouvrir un nouveau.

L'occupation est dense : plus de 165 structures ont été reconnues. Elles concernent trois époques : La Tène ancienne (Ia), le Haut-Empire romain, et les XVe et XVIe s. L'occupation de La Tène ancienne est illustrée par trois sépultures (deux hommes et une femme), richement parées, dont deux ont été bouleversées par des structures d'époque gallo-romaine. La tombe féminine, intacte, recelait un torque torsadé et incisé en bronze, deux bracelets incisés en bronze, des perles en verre bleu et tricolores (bleu, blanc et transparent) enfilées dans des anneaux en fer et en bronze, un anneau en verre translucide et un service de vaisselle en céramique comportant six pièces. L'occupation gallo-romaine daterait du Ier s. av. J.-C au Ier s. ap. J.-C. Elle se caractérise par une série de fossés, des fosses, deux bâtiments sur poteaux porteurs, dont un possédant une cave, des trous de poteau et surtout par 24 puits dans lesquels un important mobilier céramique et faunique a été découvert. L'installation des XVe et XVIe s. (datation à confirmer) est essentiellement marquée, comme pour la période gallo-romaine, par la présence de puits, 11 au total, également riches en matériel archéologique.

La fouille venant juste de s'achever, il est encore trop tôt pour définir le statut des occupations antiques et médiévales. Des vestiges d'habitat d'époque gallo-romaine cohabitent avec les puits ; nous n'en avons pas remarqué pour les XVe et XVIe s. Était-ce un secteur réservé à l'approvisionnement en eau ? Quelle est la durée d'utilisation de ces derniers ? Ces découvertes sont un nouveau jalon pour la connaissance de l'occupation antique de Châlons-en-Champagne.