Fouille dans l'ancien collatéral de l'église du couvent des Jacobins, resté à ciel ouvert depuis l'incendie de 1821, Rennes (Ille-et-Vilaine), 2013.
Événements

L’Inrap a présenté le rapport final d’opération de la fouille du couvent des Jacobins aux élus de Rennes Métropole.

Cercueil en plomb découvert au couvent des Jacobins, Rennes (Ille-et-Vilaine), 2015.  Ce cercueil est de forme trapézoïdale avec un couvercle en bâtière orné d’une croix ancrée. La cuve a été accidentellement perforée à la tête par un engin mécanique avan
Les découvertes

De 2011 à 2013, une équipe de l’Inrap a mené une fouille préventive intégrale du couvent des Jacobins, futur centre des congrès de Rennes Métropole. Dans un article publié dans PLOS ONE, les chercheurs reviennent sur l’étude exhaustive de 606 sépultures et réfutent un processus, admis jusqu’alors, de sécularisation des pratiques funéraires entre le Moyen Âge et l’Époque moderne.

langrolay 3.jpg
Les découvertes

Dans les Côtes-d'Armor, les archéologues de l'Inrap ont découvert la partie résidentielle (pars urbana) d’un vaste domaine gallo-romain de type villa. Ses thermes ont été retrouvés dans un état de conservation exceptionnel.

Rennes_hotel Dieu_visuel 10
Les découvertes

La fouille offre l’opportunité d’étudier l’évolution d’un quartier de la ville antique dans un secteur jusqu’alors archéologiquement méconnu : la partie nord de Condate, fondée vers 10 avant notre ère.

Parc-al-Lann-Ergué-Gabéric-visuel 13
Les découvertes

Les archéologues de l’Inrap mènent une fouille préventive sur le site de Parc al Lann, qui occupe une situation privilégiée sur un fond de vallée, propice aux installations humaines depuis des millénaires.

Guipavas, Lavallot Nord. Ferme XIe-XIVe s.
Les découvertes

Prescrite sur une surface de 6,2 hectares, la fouille livre de nombreux vestiges, de la fin du Néolithique,  vers 3000 avant notre ère, au Moyen Âge.

Visuel1-Saint-Jouan-des-Guerets.jpg
Les découvertes

À Saint-Jouan-des-Guérets, en Ille-et-Vilaine, de nombreux indices  témoignent d’une présence récurrente de l’Homme à partir du Néolithique. Un vaste enclos gaulois a notamment été repéré sur les pentes orientales d’un relief.

Bedee-Pleumeleuc_visuel1
Les découvertes

La fouille, menée sur 4 hectares, livre un grand enclos d’habitation, ainsi que des traces d’activités domestiques et artisanales, notamment une zone de forge.

Pages