Boulevard Saint-Leger-Lalung
Les découvertes

A Saint-Pierre, Martinique, l'étude archéologique couvre une surface d'environ 2 000 m².

Château Dubuc
Les découvertes

Le château Dubuc, ancienne habitation-sucrerie, dénommée initialement habitation de la Caravelle, fait partie des monuments historiques majeurs du patrimoine colonial de la Martinique. Localisé à l'extrémité de la presqu'ile de la Caravelle, au sein de la réserve naturelle du même nom, il donne sur la très protégée baie du Trésor. Son intérêt patrimonial et scientifique résulte de son abandon avant l'industrialisation moderne des habitations. Il conserve ainsi les vestiges non perturbés d'une habitation-sucrerie du XVIIIe siècle. Fondée en 1725, elle est déménagée en 1797, puis intègre le domaine du Galion après son rachat en 1858.

Allée Pécoul
Les découvertes

La fouille, d'une superficie de 3 000 m2, se trouve dans le quartier du Fort à Saint-Pierre. Ce quartier est l'un des premiers lieux d'implantation des Français à partir de 1635, date d'annexion de la Martinique. La fouille se situe en périphérie nord de ce quartier, dans une zone qui ne sera urbanisée que tardivement, vers la fin du XVIIIe siècle ou au début du XIXe siècle. Appelé la « nouvelle cité », ce sont des maisons avec jardins qui y sont construites, formant un quartier résidentiel.