Cathédrale de Basse-Terre
Les découvertes

Des sondages de reconnaissance, effectués par T. Romon/Inrap (2000, 2001) à l’occasion de travaux aux abords de la cathédrale de Basse-Terre par les Monuments historiques, avaient confirmé la présence d’un cimetière de l’époque coloniale et révélé l’une des plus anciennes occupations amérindiennes de la Guadeloupe pour la phase céramique.

image generique
Les découvertes

A Basse-Terre, Guadeloupe, un sondage archéologique a été mené sur 400 m2 dans le centre-ville de Basse-Terre, dans un périmètre où la trame urbaine, très dense, est très rarement soumise à de nouvelles constructions. 

Camp Caïman
Les découvertes

A Roura, Guyane, quatre sites ont été identifiés sur de petites collines en limite des bas-fonds qui sont inondés durant la saison des pluies.

image generique
Les découvertes

A Sinnamary, Guyane, les différentes aires touchées par les travaux d’aménagement du projet Soyouz sont essentiellement sur des cordons prélittoraux, témoins d’anciens rivages de la côte, propices aux installations humaines.

image generique
Événements

A Sinnamary, Guyane, les différentes aires touchées par les travaux d’aménagement du projet Soyouz sont essentiellement sur des cordons prélittoraux, témoins d’anciens rivages de la côte, propices aux installations humaines.

Baie Rouge
Les découvertes

A ST MARTIN, Guadeloupe, ce site précolombien, repéré dans un sondage géotechnique sur le lot 413, a été découvert en 2003 à la faveur de travaux sur la plage de Baie Rouge où quatre parcelles situées en bordure de plage étaient destinées à la construction de maisons privées.

image generique
Les découvertes

A Gourbeyre, Guadeloupe, localisé au sud de la côte sous le vent de la Basse-Terre, à 1 km du bord de mer, le site est implanté sur un petit plateau à 100 m d’altitude sur les contreforts des monts Caraïbes.

image generique
Les découvertes

A Le Lorrain, en Martinique, une fouille a permis de mettre en évidence deux phases chronologiques, l’une amérindienne, l’autre coloniale, illustrées par 125 structures en creux et un niveau de sol très altéré couvrant une superficie de 1 458 m2. L’occupation amérindienne est représentée par deux grandes fosses et une structure encore inédite en Martinique, mais connue par ailleurs dans les Petites Antilles et en Guyane, qui correspond à une fosse dite « à dépôt de céramiques ».

Pages