Présent dans tout l’Ancien Monde, le Mésolithique se caractérise par des sociétés de chasseurs-cueilleurs producteurs de microlithes qui s’adaptent au réchauffement du climat.

Mis à jour le
11 février 2016

Le Mésolithique est présent dans presque tout l’Ancien Monde. Cette période, calée entre sociétés paléolithiques de l’époque glaciaire et agropastorales du Néolithique, est marquée par le développement des sociétés de chasseurs-cueilleurs producteurs de microlithes. Les grandes mutations qui l’accompagnent - chasse à l’arc, taille des microlithes et adaptation au climat tempéré - répondent à des phénomènes naturels et culturels complexes. Elles se traduisent de manières diverses, avec une certaine disparité chronologique.

L’étude de cette période est surtout menée en Europe, que l’on peut diviser en plusieurs grandes régions selon les types de sites préservés.
Dans tous les secteurs pourvus de grottes et d’abris – l’Europe méditerranéenne notamment –, les principales informations proviennent de ce type de sites alors que les gisements de plein air ont généralement été dédaignés.

Dans les régions septentrionales (nord de l’Angleterre, Scandinavie, nord de la Russie…), le comblement tourbeux des lacs périglaciaires a permis une protection optimale des couches archéologiques avec, par exemple, des objets en bois bien conservés.

Les sites côtiers de la deuxième moitié du Mésolithique sont parfois préservés sous la forme d’amas coquilliers constitués par les rejets de cuisine. C’est par exemple le cas sur les bords de la Baltique et le long de l’Atlantique au Portugal, au nord de l’Espagne, au sud de la Bretagne et sur certaines côtes britanniques.

La recherche s’est beaucoup focalisée sur les régions sableuses du Bassin parisien, de la Campine belge, du sud de l’Angleterre et de la Pologne. Elle s’y poursuit encore, mais s’oriente davantage vers les plaines alluviales, plus favorables à la préservation.
La tendance actuelle est d’investir les fonds marins pour explorer les surfaces exondées pendant le début du Mésolithique.