A Lieusaint, Seine-et-Marne, ZAC du Carré Sénart, Les 45 Arpents, Allée des Tilleuls, zone C : de la « nécropole » gauloise à l'occupation antique, un site particulier ?

Chronique de site
Dernière modification
18 mars 2016

Au lieu-dit Les Quarante-Cinq Arpents, une fouille a été réalisée par C. Marcille au début de l'hiver 2002 à l'emplacement de structures antiques (en particulier une cave) évoquant la proximité d'une villa. La structure la plus ancienne remonte cependant à La Tène finale : une incinération contenant 10 vases (6 avec un vase en couvercle) et les esquilles osseuses d'un jeune individu, un fragment d'ardillon de fibule ainsi qu'un squelette de poule en offrande. 

L'environnement est structuré par deux réseaux fossoyés distants environ de 85 m : au nord, deux fossés parallèles est-ouest (comblés respectivement au Ier et au IIIe siècle) et au sud, trois fossés parallèles orientés nord-est/sud-ouest (comblés l'un au Ier, le deuxième au IIe et le dernier aux IIe-IIIe siècles). Entre les deux se concentrent toutes les autres structures, surtout en partie sud. Vers le centre, isolé, se trouve un puits creusé à la période augusto-tibérienne, à ouverture quadrangulaire (diam. int. 0,70 m) peu profond (2,30 m), parementé de grosses pierres ; ce parement est lui-même entouré d'un blocage de 0,60 m de large (margelle). Le puits s'est révélé pauvre en matériel mais plusieurs monnaies ont été trouvées dans ses environs immédiats et une monnaie gauloise dans son comblement. Dans la zone sud se répartissent des trous de poteau et une vingtaine de fosses : 3 grandes dont 2 jointives au nord de la cave, qui ont livré du mobilier des Ier-IIe siècles, et 4 grandes fosses à peu près circulaires peu profondes contenant du mobilier du Ier siècle. La cave, vraisemblablement installée au IIIe siècle, d'après le mobilier qu'on y a trouvé, était orientée est-ouest (3,40 x 1,70 m, mur ép. 0,30 à 0,40 m). On y accédait par un escalier en pierres placé dans l'angle nord-est (larg. 0,50 m). Sur son premier niveau de sol à même le substrat (prof. 0,70 m) était posée une meule entière dans l'angle sud-est. Au milieu d'un second niveau fait de sable rouge orangé (prof. 0,55 m) était aménagé un puisard quadrangulaire (env. 0,60 m de côté) au pourtour partiellement aménagé en pierre, du fond duquel a été extrait un gros poids de grès de plus de 20 kg (haut. 0,26 m, diam. base 0,25 m avec accroche métallique sommitale). Trois trous de poteau placés près de l'angle extérieur sud-ouest de la cave complétaient l'ensemble. On a décompté 35 trous de poteau sans calage au sud de la cave dont seuls quelques-uns ont été datés de la période gallo-romaine mais dont aucun plan n'a pu être dégagé. Leur organisation semble diachronique. La présence de la cave et du puits suppose la proximité d'une villa dont les fossés au nord et au sud pourraient faire partie de l'enclos.