Conférences
Aucun vote pour le moment
Mis à jour le
04 mars 2016
Colloque
Archéologie de la violence

Colloque international organisé par l’Institut national de recherches archéologiques préventives, et le Musée du Louvre-Lens.
Les 2,3  et 4 octobre 2014 à La Scène du Louvre-Lens

Archéologie de la violence - violence de guerre, violence de masse
par Luis Fondebrider, Equipe argentine d'archéologie médico-légale (EAAF)

Depuis 1984, lorsque l'archéologie médico-légale a commencé à être employée à grande échelle en Argentine pour retrouver les dépouilles des personnes ayant disparu pendant la dictature militaire qui a dirigé le pays de 1976 à 1983, cette forme particulière d'archéologie a été largement employée dans environ 50 pays du monde, notamment le Guatemala, la Colombie, le Pérou, l'ex-Yougoslavie, le Timor oriental et l'Afrique du Sud, afin de documenter des cas de violation des droits humains.
L'introduction de cette spécialité dans le monde traditionnel des sciences médico-légales et des enquêtes criminelles n'a pas été simple. Les obstacles rencontrés étaient liés au contexte politique spécifique, au monde universitaire, à des questions culturelles ou religieuses ainsi qu'à des problèmes de sécurité. Dans le même temps, la transition d'un contexte local à un contexte international a été difficile pour les praticiens, qui devaient se demander pour quelle agence travailler et s'interroger sur l'emploi qui serait fait de leurs découvertes.
Cette intervention présentera l'expérience accumulée au travers d'exemples issus des différents contextes dans lesquels l'EAAF a travaillé au cours des 30 dernières années.
Luis Fondebrider est un spécialiste argentin d'anthropologie médico-légale âgé de 50 ans, cofondateur et actuel président de l'Équipe argentine d'anthropologie médico-légale (EAAF), une organisation scientifique non gouvernementale basée à Buenos Aires et également présente à New York, Mexico et en Afrique du Sud.  
Grâce aux sciences médico-légales (essentiellement l'anthropologie, l'archéologie et la génétique médico-légale) et en collaboration avec les familles des victimes et les enquêteurs, l'EAAF collabore aux enquêtes sur les violations des droits humains.  
Fondée en Argentine en 1984, l'EAAF a travaillé dans près de 50 pays des Amériques, d'Afrique, d'Europe et d'Asie. Grâce à son travail innovant, cette organisation a contribué à faire des sciences médico-légales et des preuves matérielles une composante précieuse des enquêtes et des procédures judiciaires portant sur les droits humains, participant ainsi à la recherche de la vérité, de la justice, des réparations et de la prévention d'autres violations.  

L'EAAF :
  • dispose d'un laboratoire de génétique médico-légale spécialisé dans l'extraction d'ADN des os et des dents, utilisé par l'Argentine et par d'autres pays.
  • est l'un des organismes médico-légaux de référence pour les Nations unies ainsi que pour la Cour interaméricaine des droits de l'homme.
  • a participé à la création d'équipes médico-légales au Chili, au Guatemala, à Chypre et en Afrique du Sud.
M. Fondebrider a été témoin expert et/ou conseiller médico-légal dans les pays suivants : Argentine, Chili, Brésil, Bolivie, Pérou, Paraguay, Colombie, Venezuela, Guatemala, le Salvador, Haïti, Croatie, Bosnie, Kosovo, Roumanie, Irak, Philippines, Indonésie, Chypre, Géorgie, Afrique du Sud, Zimbabwe, Éthiopie, Maroc, Liban, Libye, Vietnam, Thaïlande, îles Salomon, Sri Lanka, Soudan, Kenya, et Namibie.

M. Fondebrider a travaillé en tant qu'expert auprès des organisations suivantes :
  • les Commissions vérité en Argentine, au Salvador, en Haïti, en Uruguay, au Pérou, en Afrique du Sud et aux îles Salomon ;
  • le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie ;
  • le Comité pour les disparus de Chypre ;
  • l'équipe médico-légale chargée du cas de 11 députés colombiens ;
  • la commission d'experts internationaux chargée de l'enquête sur la mort du président chilien Salvador Allende ;
  • l'équipe d'enquêteurs du secrétaire général des Nations unies pour la République démocratique du Congo ;
  • la commission d'enquête des Nations unies sur le Darfour (Soudan) ;
  • la commission présidentielle de recherche et d'identification de la dépouille de Che Guevara ;
  • le groupe présidentiel d'experts médico-légaux pour le Chili ;
  • l'institut de médecine légale de Victoria, Australie, affaire Ned Kelly ;
  • le bureau du procureur spécial pour le gouvernement de transition d'Éthiopie ;
  • le Ministère public sud-africain ;
  • le bureau des procureurs de Colombie ;
  • le comité international de la Croix Rouge (CICR) pour le projet "The Missing" ;
  • l'institut médico-légal de Colombie ;
  • l'institut médico-légal du Vietnam ;
  • Federación Latinoamericana de Asociaciones de Familiares de Detenidos-Desaparecidos (FEDEFAM) ;
  • La Fédération asiatique contre les disparitions involontaires (AFAD) ;
  • Amnesty International ;
  • Human Rights Watch ;
  • le Centre international pour la justice transitionnelle (ICTJ).
M. Fondebrider appartient à l'équipe médico-légale internationale qui rédige le Manuel génétique et droits de l'homme sous l'égide du gouvernement d'Argentine et du CICR. Il enseigne l'anthropologie médico-légale dans le cadre de la formation annuelle à la médecine légale de la faculté de médecine de l'université de Buenos Aires.

Bibliographie
  • Hanbook of Forensic Anthropology and Archaeology (World Archaeological Congress Research,)Soren Blau (Editor), Douglas Ubelaker (Editor)
  • Hard Evidence: Case Studies in Forensic Anthropology (2nd Edition) by Dawnie W. Steadman (Jan 2, 2009)
  • A Companion to Forensic Anthropology, Dennis Dirkmaat (May 7, 2012)
  • Forensic Archaeology and Human Rights Violations, Roxana Ferllini (Jun 1, 2007)    

Transition

Année :
2014