Conférences
Aucun vote pour le moment
Mis à jour le
11 mars 2016
Colloque
L'archéologie au laboratoire

Colloque international organisé par Universcience, 
l’Inrap et la fondation EDF Diversiterre. 
Auditorium de la Cité des sciences et de l’industrie
Vendredi 27 et samedi 28 janvier 2012. 

L'archéologie au laboratoire 

L'archéologie au laboratoire
par Christine Verna, cnrs, Museo Nacional de Ciencias Naturales, Madrid

À la demande du conférencier, la diffusion vidéo de cette intervention est momentanément reportée.
L'analyse des isotopes du strontium (87Sr/86Sr) contenu dans l'émail des dents des Néandertaliens peut apporter des informations sur leurs déplacements au sein du territoire. Le strontium contenu dans les aliments ingérés est incorporé dans l'émail au moment de sa formation, et le rapport 87Sr/86Sr est intimement lié à celui des roches formant le sous-sol. Il constitue ainsi une signature chimique de l'environnement local de l'individu au moment de la formation de la dent. Le principe est de comparer le 87Sr/86Sr de l'émail dentaire à celui de l'environnement autour du site archéologique et dans les régions avoisinantes (à substrats géologiques différents). Cela permet de discuter l'origine géographique des aliments ingérés par l'individu. Les résultats sur une quinzaine de dents néandertaliennes découvertes en Belgique et en France ont été obtenus grâce à une méthode de micro-échantillonnage par un laser couplé au spectromètre de masse (MC-ICP-MS). Ils montrent de quelles façons ces analyses peuvent permettre de mieux comprendre les stratégies territoriales des Néandertaliens.
Christine Verna est paléoanthropologue, spécialiste des Néandertaliens et des premiers hommes modernes. Elle a soutenu sa thèse en 2006 à l'université Bordeaux I puis a passé plusieurs années au Max Planck Institute de Leipzig, où elle a entrepris l'étude de la mobilité territoriale des Néandertaliens par l'analyse isotopique du strontium. En juillet 2011, elle a intégré le Museo Nacional de Ciencias Naturales de Madrid grâce à un financement européen ; elle rejoindra le CNRS à Paris en février 2012.

Bibliographie sélective
• C. Verna, V. Dujardin et E. Trinkaus, « The aurignacian human remains from La Quina-Aval (France) », Journal of Human Evolution (à paraître).
• C. Verna, F. d'Errico, « The oldest evidence for the use of human bone as tool », Journal of Human Evolution, 2011.
• C. Verna, J.-J. Hublin, A. Debénath, et al., « Two new hominin cranial fragments from the Mousterian levels at La Quina (Charente, France) », Journal of Human Evolution, 2010.
• C. Verna, « Le peuplement néandertalien en Poitou-Charentes. Intérêt d'une approche pluridisciplinaire », dans Préhistoire entre Vienne et Charente. Hommes et sociétés du Paléolithique (sous la direction de J. Buisson-Cattil et J. Primault), Chauvigny, 2010.
• R.E. Green, C. Verna, J. Krause, A.-W. Briggs, et al., « A draft sequence and preliminary analysis of the Neandertal genome », Science, 2010.
Année :
2012