Contact

Marie-Christine Carle
Direction du développement
culturel et de la communication
Inrap
Tél. 01 40 08 80 53
marie-christine.carle@inrap.fr
MOTS CLÉS
Peuplement, occupation espace
Public averti
Rencontre scientifique
Antiquité
Habitats, architecture, édifices

Franges urbaines et confins territoriaux. La Gaule dans l’Empire

du 29 février 2012 au 03 mars 2012
Colloque international organisé par la Drac / SRA Île-de-France et l'UMR ArScAn équipe Archéologie de la Gaule, à Versailles
Lieu du colloque
Université inter-âges (UIA)
6 impasse des Gendarmes
78000 Versailles.

Renseignements et inscription (gratuite, dans la mesure des places disponibles)
par courriel frangesetconfins@culture.gouv.f

ou par courrier à l'adresse suivante :
Colloque Franges et Confins
SRA / Drac Île-de-France
47 rue Le Peletier
75009 Paris.
www.ile-de-france.culture.gouv.fr
« Périphérie », « périurbain », « suburbain », « franges », « confins » … sont autant de termes désignant ce qui borde, entoure, cerne, une entité spatiale comme l’agglomération urbaine ou un territoire de cité. Nous nous interrogerons sur la validité de tels termes, sur ce qu’ils supposent et définissent : comment caractériser ces espaces périphériques et quelle réalité recouvrent-ils ? Les modalités de description sont-elles objectives, que cherche-t-on ainsi à isoler d’un « centre » a priori mieux défini ? Si nous partons d’un schéma centrifuge avec un point focal et sa périphérie, fait-on nécessairement appel à la notion de « limites » pour distinguer ces deux espaces ? Comment se caractérisent alors ces limites et qu’impliquent-elles en retour, influent-t-elles concrètement sur l’espace/les espaces et la perception que nous en avons ? En filigrane, il s’agira aussi de mieux appréhender le rôle de l’archéologie dans la fabrique de ces différents concepts spatiaux, ainsi que dans l’acquisition et l’interprétation de données concrètes.

Concernant la frange urbaine, zone intermédiaire entre monde urbain et monde rural, peut-on discerner des types d’occupations qui soient de manière indiscutable (voire archéologiquement attestée) déterminés et/ou déterminants ? Sur quelles notions, qu’elles soient spatiales, fonctionnelles, typologiques…, peut-on se baser pour aborder le phénomène urbain et en définir les éventuelles limites ?

L’approche des confins territoriaux s’appuiera notamment sur le rôle structurant des réseaux, la mise en évidence de maillages, la répartition spatiale des propriétés, la question des échanges au travers des circuits d’approvisionnement, de production et de distribution, le concept d’aire de diffusion… tous éléments susceptibles de caractériser un territoire et de le définir par rapport à un autre.

Qu’en est-il alors des abords de ces territoires : des marqueurs culturels ou matériels, par exemple, permettent-ils réellement d’affirmer qu’un espace relève de telle culture ou de telle aire politique ? Comment se présentent les espaces intermédiaires entre deux cultures nettement différenciées ?

La Gaule sera au centre des débats mais Rome et l’Afrique du Nord seront également abordés pour enrichir les points de vue. De nombreux posters complèteront les interventions orales et ces deux types de supports de communication seront publiés dans les Actes du colloque à paraître fin 2012.
Zoom:

Comité d’organisation

  • Claire Besson, Bertrand Triboulot (DRAC / SRA Ile-de-France)
  • Olivier Blin (INRAP)
  • Olivier DE CAZANOVE (Université de Paris I)
  • Paul Van Ossel (Université de Paris X)