Contacts

Mahaut Tyrrell
chargée de communication médias
Inrap, pôle partenariats et relations avec les médias
01 40 08 80 24
mahaut.tyrrell@inrap.fr

Fouilles et découvertes en Picardie

Publié le 27 juin 2011 · Mis à jour le 25 août 2011
La Picardie a marqué le point de départ des études paléolithiques en France grâce à la découverte, au milieu du XIXe siècle, de traces de vie humaine vieilles de 300 000 à 450 000 ans dans les terrasses alluviales de la Somme.
De nos jours, au rythme d’environ 150 interventions archéologiques par an, portant sur quelque 650 hectares, la Picardie est sans doute la région de France où l’ampleur de l’aménagement du territoire favorise le plus les recherches au travers de l’archéologie préventive.
Des vestiges des premiers agriculteurs-éleveurs venus du Proche-Orient et se fixant au Néolithique dans les vallées de l’Aisne et de l’Oise aux grandes nécropoles des âges des Métaux, des capitales de cités de l’époque romaine aux terres christianisées des rois francs, où furent érigées les cathédrales tandis que les abbayes exerçaient leur emprise sur le monde rural, les archéologues ne cessent d’exhumer le passé des campagnes picardes et de villes comme Amiens, Beauvais et Soissons.
Jean-Luc Collart et Marc Talon ont dirigé des dizaines de fouilles urbaines et rurales dans les trois départements (Aisne, Oise et Somme) qui forment la Picardie. Ils présentent ici le bilan des connaissances archéologiques sur cette région au dynamisme plurimillénaire.

Auteurs

Jean-Luc Collart est conservateur régional de l’archéologie en Picardie depuis 2003. Auparavant, il a été conservateur du patrimoine et responsable de fouilles en Haute-Normandie puis en Picardie. Il est également membre de l'UMR 8164 CNRS-université de Lille 3-ministère de la Culture et de la Communication. Spécialiste de l'époque romaine, il a dirigé une dizaine de fouilles urbaines et rurales et s'intéresse particulièrement à la romanisation des établissements ruraux.
Marc Talon est directeur du projet canal Seine-Nord Europe à l'Inrap après avoir été pendant douze ans directeur interrégional de l'Afan, puis de l'Inrap Nord-Picardie. Il est aussi membre de l'unité mixte de recherche 8164 Halma-Ipel. Spécialiste de l'âge du Bronze et du premier âge du Fer, il a également travaillé et publié sur le Néolithique final et la Protohistoire récente. Il s'intéresse à la professionnalisation de l'archéologie et à l'évolution de la discipline.

Afficher une image seule

Zoom:Afficher une image seule