Découverte des plus anciens Hommes modernes du Sud-Est de l'Europe

Publié le mercredi 12 octobre 2011 · Mis à jour le lundi 25 février 2013
Avec Stéphane Péan, préhistorien, Muséum national d’Histoire naturelle, et Sandrine Prat, CNRS
Le Salon noir, France Culture, le mercredi de 14h30 à 15h 
Par Vincent Charpentier
Émission du 31 août 2011
Des restes humains découverts en Crimée (Ukraine) viennent d’être datés de 32 000 ans par une équipe de chercheurs européens. Parures en ivoire de mammouth, coquillages perforés, outils, antilopes saïga, renards et lièvres sont présents dans cet abri sous roche de Buran-Kaya, mais surtout, morceaux de crâne, dents, vertèbre, phalanges humaines, appartenant à 5 individus (un enfant, deux adolescents et deux adultes). Ceux-ci auraient été victimes d’un cannibalisme rituel, du moins envisagent aujourd’hui les chercheurs. Quoiqu’il en soit, ses découvertes sont les plus anciens témoignages directs de la présence de notre espèce, l’Homme moderne -Homo sapiens- au sud-est de l'Europe. Ils attestent l'hypothèse d'une colonisation du continent, par les premiers Hommes modernes.

PODCAST AUDIO "Le Salon noir"

Zoom:
Éléments de parure en ivoire de mammouth découverts dans l'abri
Zoom:
Os temporal d'homme moderne ancien de Buran-Kaya III (32000ans BP) présentant des traces de découpe