En tant qu’établissement public, l’Inrap se doit de rendre régulièrement compte de ses activités à ses ministères de tutelle, à ses partenaires, et plus largement à l’ensemble des citoyens. C’est l’objet du rapport d’activités, établi chaque premier semestre pour l’année calendaire précédente.

Mis à jour le
01 décembre 2016

Sur une centaine de pages, le rapport d’activités expose la politique de l’Inrap, et dresse un bilan de ses réalisations durant l’année écoulée, au regard des missions qui lui sont confiées par l’État.

Une première partie, largement illustrée, est consacrée aux découvertes archéologiques les plus remarquables d’un point de vue scientifique, ainsi qu’à des actions emblématiques en matière de recherche ou de diffusion des résultats de l’archéologie au plus grand nombre.
La deuxième partie fournit, pour chacune des grandes missions de l’Inrap, l’état chiffré et commenté des actions réalisées au cours de l’année.
Ce rapport est imprimé et diffusé à l’ensemble des parties prenantes de l’institut. Il est également téléchargeable gratuitement sur inrap.fr.