Ce secteur d'Ennezat (Puy-de-Dôme) au toponyme évocateur a déjà fait l'objet de deux diagnostics archéologiques.

Chronique de site
Dernière modification
29 août 2016

Une première opération menée en 1992 sur la parcelle mitoyenne à l'ouest avait mis en évidence la présence de sépultures. Une deuxième opération, réalisée à l'est en 2000, n'avait révélé aucune sépulture mais un fossé pouvant indiquer la limite du cimetière. L'opération actuelle (quatre sondages mécaniques représentant 15 % du terrain) avait donc pour objectif de vérifier la présence éventuelle de sépultures et d'en cerner la limite d'extension.

Cette troisième opération a apporté des informations déterminantes concernant le site. Trois secteurs se distinguent : un ensemble d'une dizaine d'inhumations qui font partie du groupe fouillé en 1992 ; un deuxième ensemble funéraire d'environ 130 fosses qui pourrait correspondre à un total de plusieurs centaines d'individus si l'on extrapole la densité observée dans les sondages. Ces fosses sont extrêmement bien taillées, sans recoupement malgré une très forte densité. Entre ces deux ensembles, on note une série de structures fossoyées, à caractère domestique, et la présence possible de bâtiments semi-excavés. La céramique indique une période d'occupation correspondant aux XIIIe s. et XIVe s., donc antérieure à l'édit d'expulsion des juifs. Ces trois opérations de diagnostic ont démontré l'intérêt exceptionnel que présente ce site pour l'histoire hébraïque, la présence d'une communauté juive à cette période étant par ailleurs attestée par les textes.

Champ des Juifs
Ennezat/Champ des Juifs
Vue d'une sépulture et des fosses de creusement
Cliché D. Parent/Inrap