Revues
Aucun vote pour le moment
Mis à jour le
29 juin 2017
Collection
Débats d'Archéopages

Chaque numéro de la revue Archéopages est l'occasion d'une rencontre entre archéologues et chercheurs d’autres disciplines pour élargir les points de vue scientifiques et politiques de la connaissance du passé.

Pierre Grenand, Anne Bridault
Inrap
Archéopages 28 : débat

Pour un préhistorien, la gestion des différents produits de la chasse s’extrapole, surtout, à partir des dépôts osseux : modes d’acquisition, modes de subsistance, modes de répartition… Autant de questionnements élaborés à partir des modèles issus d’observations ethnologiques et naturalistes, qui partent d’une évidence ‒ on va à la chasse pour satisfaire des besoins ‒ et aboutissent à un doute ‒ oui, mais lesquels ?

Débat extrait de la revue Archéopages Numéro 28 - Chasses.

Pierre Grenand est anthropologue, directeur de recherche émérite de l’Institut de Recherches pour le Développement. Ses travaux portent sur les peuples amérindiens. Parmi ses publications : « La connaissance du milieu en Amérique du Sud», in La Science sauvage : des savoirs populaires aux ethnosciences, R. Scheps éd., Seuil, 1993, p. 62-75 ; « De l’arc au fusil : un changement technologique chez les Wayãpi (Guyane)» in Transitions plurielles : exemples dans quelques sociétés des Amériques, F. Grenand et V. Randa éd., Peeters, 1995, p. 23-53 ; "Des fruits, des animaux et des hommes : stratégies de chasse et de pêche chez les Wayãpi d'Amazonie", in L’alimentation en forêt tropicale : interactions bioculturelles et perspectives de développement, C. M. Hladik et al. (éd.), Paris, Unesco, 1996, p. 671-684 ; « Il ne faut pas trop en faire : connaissance du vivant et gestion de l’environnement chez les Wayãpi (Amérindiens de Guyane)», Cahiers des Sciences Humaines, Orstom, vol.32/1, 1996, p. 51-64 ; avec S. Bahuchet, F. Grenand et P. de Maret, Forêts des Tropiques, forêts anthropiques, sociodiversité, biodiversité : un guide pratique, APFT-ULB, Bruxelles, 2000.

Anne Bridault est chercheur au CNRS et dirige l’équipe « Archéologies environnementales » de l’UMR 7041 « Archéologie et sciences de l’Antiquité». Elle est spécialiste des dernières économies de chasse d’Europe occidentale du Paléolithique final au Mésolithique. Archéozoologue, elle s’intéresse aux conséquences des changements environnementaux sur la grande faune chassée et sur les stratégies de chasse des sociétés. Elle a publié notamment : « Les économies de chasse épipaléolithiques et mésolithiques du nord et de l’est de la France», Anthropozoologica, 19, 1994 ; « Chasseurs, ressources animales et milieux dans le nord de la France de le fin du Paléolithique à la fin du Mésolithique : problématique et état de la recherche», in J.-P. Fagnart et A. Th évenin (dir.), Le Tardiglaciaire
en Europe du Nord-Ouest
, Paris, CTHS, 1997, p.165-176 ; avec L. Chaix, « Réflexions sur la recomposition des spectres fauniques dans le massif jurassien et les Alpes françaises du Nord durant le Tardiglaciaire », in G. Pion (dir.), La Fin du Paléolithique supérieur dans le nord, l’est de la France et les régions limitrophes, Mémoire de la Société préhistorique française L, 2009, p.60-71.

Année :
2010
Contact :

Catherine Chauveau
Direction du développement culturel et de la communication, Inrap
Rédactrice en chef Archéopages
Tél. 01 40 08 81 44
catherine.chauveau [at] inrap.fr