Fouille château de Talmont

Château de Talmont-Saint-Hilaire (Vendée)

Programmes de recherche / Opérations programmées
Axe de recherche :
Hors Axe
Responsable(s) :
BETHUS Teddy (Inrap), PROUTEAU Nicolas (université de Poitiers)

BORVON Aurélia (UMR 7041 ArScAn), COLLADO Emmanuelle (Inrap), GRENOUILLEAU Sarah (Université de Nantes), LEBLANC Pierrick (Inrap), LINDAUD Matthieu (ext.), NAULEAU Jean-François (Inrap), SANZ PASCUAL Fabien (Inrap)

Année(s) :
2010-2016
Château de Talmont, Talmont-Saint-Hilaire (Pays-de-la-Loire)
Mis à jour le
17 octobre 2016

Objectifs scientifiques 

L’enceinte du XIe siècle conservée à Talmont constitue une opportunité unique pour documenter l’organisation des fortifications médiévales. Habituellement, les sites de cette période (Xe-XIIe siècles) apparaissent aujourd’hui comme des enclos vides où l’archéologie du bâti ou sédimentaire n’éclaire que quelques secteurs spécifiques liés uniquement à la résidence seigneuriale. À Talmont, les traces de multiples de bâtiments conservés en élévation ou apparus dans les sondages esquissent une image différente et sans doute plus exhaustive de ces fortifications avec au moins deux pôles résidentiels contemporains. Le mieux documenté, en cours de fouille depuis 2009, occupe l’angle nord-ouest de l’enceinte où deux bâtiments sont accolés en L. Le second est aménagé contre la courtine sud et intègre, de manière exceptionnelle pour la période, deux grandes cheminées murales à l’intérieur d’un même bâtiment. Cette organisation, inédite en France soulève au final de nombreuses question sur l’organisation de l’enceinte et sa fonction sociale. Une des pistes explorée pour comprendre cette bipolarisation serait un partage du château entre le comte de Poitou, probable fondateur de la forteresse, et son vassal le seigneur de Talmont.

Interventions archéologiques réalisées

Entre 2003 et 2006, le château a fait l’objet de trois opérations de fouilles programmées consacrées à l’archéologie du bâti. Ces opérations ont permis de constituer une documentation graphique intégrant un plan micro-topographique du site et de nombreux relevés d’élévation pour les parements intérieurs de la tour-maîtresse ou les parements des courtines ouest, nord et sud de l’enceinte. À l’issue des opérations, le projet avait pour objectif de poursuivre la fouille du bâtiment nord partiellement dégagé depuis les années 1970. Une première campagne de fouille a eu lieu en 2009 suivi d’une seconde opération en 2010. Pour des raisons de sécurité (mauvais état de conservation de l’enceinte) ce secteur de fouille a été temporairement fermé en 2011, le temps de réaliser les travaux de restauration. Ce contretemps a été mis à profit pour accomplir trois sondages dans la basse-cour du château et réaliser une prospection thématique dans le bourg de Talmont. La fouille du bâtiment a repris en 2013 à l’occasion d’un nouveau programme triennal qui s’est achevé en 2015.

Bilan de l’année 2015

Cette année constituait la dernière année du programme triennal 2013-2015. L’objectif de cette campagne était de poursuivre la fouille du secteur 2. Le dallage, déjà repéré en 2014, a d’abord été dégagé et fouillé. Cet aménagement, daté du XVe siècle, correspond au niveau d’occupation le plus récent du bâtiment. À cette époque, celui-ci est divisé en deux par un mur de refend et intègre à son extrémité ouest un niveau de cave semi-enterré. La partie fouillée est surélevée d’environ 1 m. Cette différence de niveau est liée à l’apport de remblais qui ont livré un mobilier abondant composé à la fois de céramique, de terre cuite architecturale, de métal (serrurerie, coutellerie…), de restes de faune ou encore de déchets de tabletterie et de métallurgie.  Au-dessous de ces niveaux,  la poursuite de la fouille a permis de mettre au jour le soubassement d’un escalier contemporain de plusieurs niveaux de sol en terre battue. Ces niveaux correspondent au rez-de-chaussée du bâtiment que l’on peut sans doute interpréter comme espace domestique. Les traces de plusieurs foyers  ou les micro-restes de faune visibles piégés dans ces niveaux d’occupation étayent cette hypothèse. Les phases antérieures, dans cette partie du bâtiment, présentent un potentiel important qui devront être documentées.

Programme triennal 2016-2018

À partir de 2016, un nouveau programme triennal sera déposé au service régional de l’archéologie. Il a pour objectif d’achever sur deux ans la fouille du bâtiment nord (2016-2017). Il s’agira essentiellement de fouiller les niveaux archéologiques antérieurs au XIIIe siècle. La dernière année sera consacrée uniquement à la rédaction du rapport de fouille et à la synthèse complète des données. Ce travail permettra de préparer la publication prévue en 2019. Cette nouvelle triennale sera également mise à profit pour étudier les différentes collections de mobiliers : métal, faune, terre cuite architecturale, etc.

Pour en savoir plus

Château de Talmont
Rue du Château, 85440 Talmont-Saint-Hilaire
Contact(s)

BETHUS Teddy
Inrap
Centre archéologique de Cesson-Sévigné
Tél. 02 90 02 64 52
teddy.bethus [at] inrap.fr

Nicolas PROUTEAU
Maître de conférences en Archéologie médiévale
Université de Poitiers
​Tél. 05 49 45 45 58
nicolas.prouteau [at] univ-poitiers.fr