A Claracq, Pyrénées-Atlantiques, Cette opération fait suite au diagnostic archéologique qui a permis la découverte, en 2007, du site localisé à 30 km au nord de Pau, sur un plateau constituant localement une voie de passage naturel privilégiée.

Chronique de site
Dernière modification
10 mai 2016

L'intervention a porté sur un tertre mesurant environ 20 m de diamètre pour 1 m de hauteur, flanqué d'une vaste structure à galets subcirculaire d'environ 13 m de diamètre, 1,80 m de largeur et 0,20 m de hauteur.

On notera également la mise au jour d'un « dispositif fossoyé discontinu » formé par 7 structures en creux inscrites dans un cercle de 13 m de diamètre, découverte inédite pour ce type de site dans le sud-ouest de la France. Enfin, une large dépression comblée par divers galets délimite ce vaste aménagement tumulaire.


La masse sédimentaire du tertre a livré peu de mobilier céramique, celui-ci n'étant représenté que par un objet déposé et quelques rares tessons épars. Aucun vestige osseux n'a été trouvé mais il faut préciser que l'acidité du sous-sol est très certainement à l'origine de cette lacune. Seul le matériel lithique est abondant et bien représenté par divers outils ou éclats, réalisés sur galets de quartzite. Ce type d'outillage est d'ailleurs caractéristique des périodes du Néolithique final et du début des âges du Bronze dans ce secteur.

L'interprétation du site reste incertaine car l'hypothèse d'une tombe sous tumulus n'a pu être confirmée à l'issue de la fouille. La présence d'une vaste fosse implantée en partie centrale du tertre durant l'époque moderne, voire contemporaine, nous empêche de savoir si un aménagement en relation avec une activité funéraire a existé à cet endroit ou non. Enfin, la chronologie du site demeure imprécise mais les résultats d'analyses sont toujours en cours.