A Saint-Nazaire-d'Aude, Aude, la société CDR souhaite construire un lotissement s'inscrivant à l'intérieur d'une zone récemment bâtie au nord du village.

Chronique de site
Dernière modification
10 mai 2016

Ce projet couvre une superficie de 2 ha et permettra l'établissement de 25 lots. Un diagnostic a été prescrit sur l'ensemble de ces terrains. Toutefois, en raison de la présence de réseaux (France Télécom, BRL et irrigation), les extrémités des emprises n'ont pu être diagnostiquées.

Par ailleurs, lors du démarrage de l'opération sur le terrain, le propriétaire du terrain, en visite de courtoisie, a annoncé qu'il avait créé un sous-sol sur l'ensemble des parcelles jusqu'à une profondeur de 70 à 80 cm qui correspond aux futurs décaissements des constructions à venir. Ce diagnostic a permis la mise au jour de fosses et de structures participant au drainage du sol (fossé, conduite en céramique).

Ces éléments ont été découverts à l'état d'arase, en fond de structure, car le sous-solage du terrain avant l'intervention en avait détruit les limites.
Aucune datation ne peut être avancée en l'absence d'artefact. Les travaux de recherche documentaire menés en parallèle témoignent d'une occupation agraire où vignes et terres labourées se succèdent sur la partie nord du village. Il est nécessaire toutefois de noter, à 90 m au sud-ouest des terrains sondés et à l'ouest du croisement du chemin du Somail avec celui de Rambaille, la présence d'un ancien cimetière relevé sur le cadastre napoléonien de 1813.

Dans un domaine plus récent, attribué dans une large fourchette aux XIXe-XXe s., il faut retenir les vestiges d'un chemin de croix, à 300 m au sud-est dans la rue de la République, où, sur deux stations reconnues, seule la scène V de la Passion subsiste.