Conférences
Aucun vote pour le moment
Mis à jour le
11 mars 2016
Colloque
L'archéologie au laboratoire

Colloque international organisé par Universcience, 
l’Inrap et la fondation EDF Diversiterre. 
Auditorium de la Cité des sciences et de l’industrie
Vendredi 27 et samedi 28 janvier 2012. 

L'archéologie au laboratoire
par Nicolas Thomas, Inrap

À la fin du XIIIe siècle, la demande en produits manufacturés explose en Europe sous l'effet d'une forte croissance démographique. Les artisans s'organisent en métiers et on observe dans toute l'Europe une spécialisation avec une division du travail accrue. Deux villes voisines, Dinant et Bouvignes, le long de la Meuse, s'engagent dans une concurrence industrielle, en se spécialisant dans la fabrication de récipients en cuivre, poêles et chaudrons, mais aussi de chandeliers, tout en investissant dans le commerce à longue distance. Les marchands mosans inondent l'Occident médiéval de leur production, et notamment le royaume de France où ils sont très actifs sur les marchés et foires. Comment aux XIIIe et XIVe siècles deux villes ont-elles conquis puis dominé le marché européen des objets en bronze et en laiton ? L'étude pluridisciplinaire des déchets métallurgiques, des structures, en particulier des fours de fusion, découverts lors de plusieurs fouilles préventives à Dinant et à Bouvignes, associée à celle d'oeuvres conservées dans les musées, et la reconstruction expérimentale tant en laboratoire que sur le terrain des procédés métallurgiques et de mise en forme montrent l'adaptation des techniques de production au marché médiéval en mutation.
Nicolas Thomas est docteur en archéologie et spécialiste de la métallurgie des métaux non-ferreux. Enseignant à l'Institut national du patrimoine et à l'université de Bordeaux III, il dirige depuis 2009, avec Jean Plumier et Marie Verbeek, un programme de recherches pluridisciplinaire autour de la dinanderie mosane. Il collabore avec le C2RMF depuis 2003 tant pour les analyses de mobilier que pour les reconstructions expérimentales de procédés métallurgiques.

Bibliographie sélective
• D. Bourgarit, N. Thomas, « Late Medieval copper alloying practices : a view from a Parisian workshop of the 14th century AD », Journal of Archaeological Science,2012.
• D. Bourgarit, N. Thomas, « From laboratory to field experiments : shared experience in brass cementation »,Historical metallurgy, 4, 2011.
• N. Thomas, « L'industrie du cuivre au bas Moyen Âge : formes du marché et de la production », Histoire et images médiévales, 34, 2010.
• N. Thomas, J. Plumier, « Cuivre, laiton, dinanderie mosane : Ateliers et productions métallurgiques à Dinant et Bouvignes au Moyen Âge (XIIIe-XVIe siècles) », Archéopages, hors-série Archéologie sans frontières, 2010.
• N. Thomas, M. Verbeek et J. Plumier, « Ateliers et productions métallurgiques à Dinant et Bouvignes au Moyen Âge (XIIIe-XVIe siècles) : les laitons mosans sont-ils tous des laitons ? », Archaeologia Mediaevalis, 33, 2010.
Durée :
26'15''
Année :
2012