Le mardi 27 septembre 2011 à partir 10 heures 30 se tiendra à la Maison européenne des sciences de l'homme et de la société (espace Baïetto)la Conférence Inaugurale du projet "BOAT 1550 BC".
Dernière modification
19 février 2016

Cet ambitieux projet archéologique, soutenu par l'Union européenne, se développe sur 3 années et comprend différentes manifestations dans 3 pays, la France, la Belgique, l'Angleterre.

Sept partenaires européens se sont associés pour concevoir ce projet :l'université Lille 3/Maison européenne des sciences de l'homme et de la société en tant que chef de file et le Canterbury Archaeological Trust (UK), l'Institut national de recherches archéologiques préventives, la Canterbury Christ Church University (UK), l'université de Gand (Be), le Conseil général du Pas-de-Calais, la ville de Boulogne-sur-Mer.

Un des plus vieux bâteaux maritimes d'Europe

Le projet puise ses origines dans une découverte archéologique majeure, celle de l'un des plus vieux bateaux maritimes connus, effectuée dans le port de Douvres (GB) en 1992, lors de travaux d'aménagements urbains. Conservé sous plusieurs mètres de sédiments humides qui ont assuré la préservation des matériaux organiques, il a été soigneusement mis au jour, daté de 1550 avant J.-C, puis restauré et présenté au public à Douvres
depuis novembre 1999. Partiellement privé de sa proue et en partie démonté au moment de son abandon, il a bénéficié de plus de 15 années d'études par les archéologues et les spécialistes européens de l'architecture navale.
La communauté scientifique est aujourd'hui en mesure de proposer une restitution du bateau : à l'origine long de 18 mètres pour une largeur de 3 mètres environ, il était propulsé à la pagaie par 16 personnes. Fabriqué avec des planches de chêne, assemblés par des systèmes complexes de tenons/mortaises et des cordages, il n'a pu être conçu que par des charpentiers de marine spécialisés.

Quelle histoire il y a 3500 ans ?

La multiplication des fouilles archéologiques, notamment préventives, depuis une quinzaine d'années permet une mise en contexte du bateau dans son époque de l'Âge du bronze (2200-800 av. JC), et apporte quelques surprises. En effet, les études archéologiques soulignent l'existence d'une « identité transmanche » vers 1550 avant J.-C, la date du bateau. Les populations qui vivaient alors sur les côtes échangeaient de manière régulière, traversaient la mer grâce à des bateaux du type de celui de Douvres et partageaient le même mode de vie, possédaient les mêmes objets. La mer était un lieu de passage, non pas un obstacle, et la frontière se situait dans les terres et non sur les côtes. L'Âge du bronze offre donc une vision eurorégionale 3500 ans avant aujourd'hui et met en perspective sur la longue durée la question des frontières.

Partager des savoirs

L'objectif du projet est de faire partager à un large public, et en particulier aux enfants, le fruit de ces résultats scientifiques, dans 3 domaines :
- L'histoire et l'archéologie
- Les sciences de la vie et de la terre qui font aujourd'hui pleinement partie des méthodes de l'archéologie
- Les langues vivantes

Événements du projet

Le projet se décline en une série d'événements qui débutent véritablement en 2012 pour commémorer les 20 ans de la découverte archéologique.
Un bateau à l'échelle 1:2 sera fabriqué à Douvres. Il sera mis à l'eau médiatiquement avant de rejoindre la ville de Boulogne-sur-Mer où il constituera le centre d'une exposition programmée pour 6 mois en France, 6 mois en Flandre belge, et 6 mois en Angleterre. Un catalogue en 3 langues sera édité à cette occasion. Des films (construction du bateau, archéologie expérimentale, images d'archives, interviews, etc.) et des outils multimédia seront réalisés dans le cadre de BOAT 1550 BC.
Tout au long des 18 mois de l'exposition, seront organisées des conférences grand public, des concours et des événements pédagogiques pour les enfants. Des colloques sur l'Âge du bronze, sur l'enseignement de ces périodes, sur l'archéologie maritime rythmeront le temps du projet. Enfin, en 2014, les kits pédagogiques, conçus en collaboration avec les organismes de tutelle d'enseignement, seront gratuitement mis à disposition des enseignants.
Projet européen, Interreg IV A des 2 Mers, programme de coopération transfrontalière
Contact(s) :

Laurence Demay
laurence.demay [at] univ-lille3.fr
boat1550bc [at] meshs.fr