Des vestiges du premier âge du Fer-début du deuxième âge du Fer à Étrechet, Indre.

Chronique de site
Dernière modification
17 mai 2016

Les quatre fouilles prescrites (sites 026, 027, 028 et 029) totalisent une surface de 6,5 hectares. Elles ont révélé de rares éléments mobiliers de la période préhistorique et des vestiges datant essentiellement du premier et du deuxième âge du Fer.

La période du premier âge du Fer-début du deuxième âge du Fer (510-450 avant notre ère), principalement présente dans la fenêtre correspondant au site 026 (période 1 ; fig. 12 et 13), est représentée par un ensemble de fosses qui, du fait qu'elles ont subi une forte érosion, offrent des plans très irréguliers. Ces fosses d'extraction ont permis de récolter un mobilier céramique permettant de compléter un corpus jusque-là très pauvre dans le département de l'Indre pour cette période de la Protohistoire.
Sur le site 027 (Fig. 19) cette période est représentée par un ensemble de fosses, de fonction inconnue, venant largement se recouper les unes les autres.
Les quelques éléments présents sur le site 028 (Fig. 23) sont du mobilier céramique récolté en surface de décapage et un bâtiment fondé sur quatre poteaux associé à une palissade dont la fonction reste indéterminée.

Une phase d'occupation de La Tène moyenne

La période 2 de La Tène moyenne (IIIe s. avant notre ère) se localise sur le site 029 (Fig. 32). Elle correspond tout d'abord à un petit enclos palissadé reconnu sur trois côtés dont le système d'accès a été préservé. Il avait certainement une fonction agro-pastorale
Immédiatement au sud, c'est un ensemble bâti de type ouvert correspondant à 12 unités architecturales qui a été mis au jour. Dans une zone de 2 500 m², il met en relation quatre bâtiments d'habitation localisés au nord et huit « greniers » (bâtiments fondés sur 4  poteaux porteurs) en partie sud. En outre, des vestiges confirment la perduration d'une activité d'extraction (d'argile ou de minerai de fer) durant cette seconde période d'occupation.

Un ensemble architectural de La Tène finale

La période 3 du début de La Tène finale (180-130 avant notre ère) est présente sur les sites 027 et 029. Sur le site 027, un deuxième ensemble architectural composé de façon similaire à celui de la période 2 a été étudié. Huit bâtiments « simples » (moins de 15 m2) se mêlent à quatre édifices « complexes » (plus de 35 m2) sur une surface de près de 6 000 m². Des hypothèses de restitutions en 3D de certains de ces bâtiments sont venues compléter les études architecturales. Sur le site 029, c'est un enclos fossoyé, reconnu sur trois côtés, comportant un double système d'entrée original au nord-ouest qui figure cette période. Cette structure a probablement servi à gérer et parquer un cheptel.

Cette fouille a donc permis de mettre au jour des indices de présence humaine dès la Préhistoire, puis de la confirmer au travers de vestiges à partir de la fin du premier âge du Fer et enfin d'étudier des habitats ruraux de La Tène moyenne et finale. Ces dernières pourraient s'inscrire dans des phases intermédiaires entre les formes d'habitats ruraux laténiens de type ouvert et la mise en place du modèle des établissements à enclos.