Découvrir l’Observatoire des Sciences de l’univers de Rennes et le projet VegFrance : Relevé sur le terrain

Découvrir l’Observatoire des Sciences de l’univers de Rennes et le projet VegFrance

Sites web - Publication
Permanente
Mis à jour le
19 septembre 2016

Une base de données sur la végétation à l’échelle de la France.

Une journée de travail dédiée à la mise en place d’une « Base de données Végétation » à l’échelle nationale s’est tenue à Rennes le 18 janvier 2012, organisée par l’UMR Ecobio de l’Osur, en partenariat avec le ministère de l’Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement, de l’Institut écologie et environnement du CNRS (InEE) et le Muséum national d’Histoire naturelle.

Papaver somniferum subsp. somniferum (Papaveraceae) 1668b

Papaver somniferum subsp. somniferum (Papaveraceae) 1668b

© Institut des Herbiers universitaires de Clermont-Ferrand

Les participants ont pu prendre connaissance des expériences européennes présentées par les collègues étrangers dans le cadre du European Vegetation Survey, et d’initiatives françaises allant dans le même sens.

L’objectif majeur du workshop « Base de données Végétation » était d’initier une dynamique collective à l’échelle nationale pour l’élaboration d’une base de données nationale et son intégration aux bases de données européennes.


 Digitalis purpurea subsp. purpurea (f. alba) (Scrophulariaceae) 3248

Digitalis purpurea subsp. purpurea (f. alba) (Scrophulariaceae) 3248

© Institut des Herbiers universitaires de Clermont-Ferrand

Sur le plan de la recherche, cette « Base de données Végétation » permet d’analyser les patrons de distribution des espèces et les modalités de leurs assemblages en fonction de leurs traits biologiques et des caractéristiques écologiques des habitats. Ces nouvelles voies d’analyse des données (dites de data mining) représentent de nouveaux champs d’investigation très prometteurs en écologie des communautés végétales. De tels jeux de données représentent par exemple un matériel particulièrement pertinent pour mettre à l’épreuve les modèles écologiques théoriques relatifs à la dynamique de la biodiversité.


C’est dans ce contexte que l’IAVS (International Association for Vegetation Science) a mis en place un groupe de travail appelé Eco-informatics dans lequel s’inscrit SynBioSys Europe (Syntaxonomical Biological System) qui est un exemple de système d’information écologique réalisé dans le cadre de l’EVS (European Vegetation Survey).

Atropa Belladonna CLF065799

Atropa Belladonna CLF065799

© Institut des Herbiers universitaires de Clermont-Ferrand

En France, quelques bases de données ont déjà été élaborées sur une partie des habitats naturels ou sur certains secteurs biogéographiques de France (végétation forestière par l’ENGREF - École nationale du génie rural, des eaux et des forêts -, prairiale par l’Ensaia - École nationale supérieure d'agronomie et des industries alimentaires -, méditerranéenne par l’Imep - Institut méditerranéen d’Écologie et de Paléoécologie -, devenu, depuis le 1er janvier 2012, l’Imbe - Institut méditerranéen de la Biodiversité et d’Écologie marine et continentale -).

L’initiative présente entend s’appuyer sur les acteurs de ces initiatives et sur leurs expériences, mais également réunir de nouveaux partenaires et modalités de fonctionnement, pour garantir l’élaboration d’une base de données sur la végétation dans son ensemble et qui soit pérenne, fiable et disposant de moyens de gestion ad hoc à l’échelle nationale.

Ajouter à mon calendrier 07/20/2016 08/01/2017 Europe/Paris Découvrir l’Observatoire des Sciences de l’univers de Rennes et le projet VegFrance MM/DD/YYYY
Contact(s) :

Marie-Christine Carle
Direction du développement
culturel et de la communication
Inrap
Tél. 01 40 08 80 53
marie-christine.carle [at] inrap.fr