A Gerstheim, Bas-Rhin, les sondages ont porté sur un terrain de 6,7 ha situé en limite sud du village actuel. Deux occupations ont été identifiées : l'une, principale, datée du Bronze final, l'autre sporadique du Hallstatt à l'époque mérovingienne. Les structures de l'âge du Bronze sont peu nombreuses et dispersées ; elles se composent de cinq fosses quadrangulaires à galets chauffés, auxquelles on a pu associer un paléosol qui comportait deux jarres de stockage écrasées sur place.

Chronique de site
Dernière modification
10 mai 2016

Quelques trous de poteau, se rattachant apparemment à la même période, ont été découverts à 80 m de là et pourraient correspondre à des constructions. Parmi les structures de chauffe, deux types, structurellement et spatialement différenciés, ont été distingués : le premier rassemble des fosses anormalement grandes pour l'époque, de 5,30 m à 5,50 m de long et de 1,30 m à 1,40 m de large ; le second montre des installations plus petites, de 2,40 m à 2,65 m de long et de 1,30 m à 1,40 m de large. L'aménagement est celui habituellement rencontré pour ces types de structures : il s'agit de fosses remplies de plusieurs lits de galets, en partie éclatés par le feu, reposant sur un niveau de charbons de bois ou de terre. Ce site est, avec celui de Sierentz (Haut-Rhin) anciennement fouillé, le gisement qui a révélé jusqu'à présent en Alsace le plus grand nombre de fosses à galets chauffés. Il est cependant mieux conservé que ce dernier où le sol de l'époque n'a pas été fossilisé. Grâce à ces conditions de conservation exceptionnelles, il est un des rares cas où l'environnement pourra être étudié et permettre peut-être de préciser la fonction encore très énigmatique de ces structures.

Domaine de Bancalis
Gerstheim/Domaine de Bancalis
Fosses quadrangulaires à galets chauffés.
© M.Châtelet, Inrap