Conférences
Aucun vote pour le moment
Mis à jour le
10 août 2016
Colloque
La révolution néolithique dans le monde

Colloque international organisé par la Cité des sciences et de l'industrie et l'Inrap, sous la direction scientifique de Jean-Paul Demoule.
Auditorium de la Cité des sciences et de l'industrie, les 2, 3 et 4 octobre 2008

La révolution néolithique dans le monde. Aux origines de l'emprise humaine sur le vivant
Herding, Hunting and Society in France during the Neolithic


 
par Lamys Hachem, Inrap, UMR 7041

L'archéologie préventive mise en application depuis trois décennies dans le nord de la France et les programmes de recherche qui lui sont associés ont livré une abondante documentation qui permet, plus facilement qu'ailleurs, d'aborder les coutumes relatives à l'élevage et à la chasse des premiers paysans (« Rubanés », puis« Villeneuve-Saint-Germain ») qui ont colonisé ce territoire environ 5 000 ans avant notre ère. La facilité d'accès à de grandes surfaces favorables à la culture et au bétail, comme à la présence de niches écologiques riches en gibier ont joué un rôle essentiel dans l'implantation des sites et sur leur durée d'occupation. Le processus d'installation d'un nouveau hameau met aussi en jeu des comportements différents de ceux qui régiront le fonctionnement du village par la suite, mais un lien encore plus direct unit animaux exploités et organisation de la société villageoise. L'analyse des rejets montre en effet que l'alimentation est liée à la maisonnée, tout du moins chez les Rubanés ; pour le Villeneuve-Saint- Germain leur étude en cours révèle que la configuration des villages et des maisons a changé d'aspect. La place symbolique des animaux au sein de ces sociétés agro-pastorales s'exprime au travers de diverses manifestations, dont la plus récurrente est le dépôt d'animaux dans l'habitat et dans les tombes. Le statut d'éleveur de bovins et de caprinés paraît par ce biais être mis en valeur. Dans le domaine du profane comme dans celui du sacré, l'élevage et la chasse sont complémentaires et indissociables à tous les échelons de la construction identitaire néolithique, tout comme le sont la maison et le village.
Lamys Hachem, archéologue et archéozoologue, est docteur en archéologie et ingénieur à l'Inrap. Durant les six dernières années, elle a également enseigné la Protohistoire européenne à l'université de Paris I. Sa formation repose sur une pratique de l'archéologie préventive et de sauvetage, essentiellement en contexte rural, durant plus de deux décennies. Depuis 1987, elle développe au sein de l'UMR 7041, équipe « Protohistoire européenne », ses recherches dans la moitié nord de la France par une approche structurelle des coutumes d'élevage et de chasse des sociétés néolithiques.
Durée :
25'14''
Année :
2009