Conférences
Aucun vote pour le moment
Mis à jour le
14 septembre 2016
Colloque
Archéologie de la santé – anthropologie du soin

Colloque international organisé par l’Inrap, en partenariat avec le Musée national de l’homme.
Les  30 novembre et  1er décembre 2016 à l'Auditorium Jean Rouch - Musée de l’Homme

Matériel médical de l'US Army provenant de l'ancien hôpital militaire américain (1917-1919) à Saint-Parize-le-Châtel. © Denis Gliksman, Inrap

Archéologie de la santé – anthropologie du soin
par Nathalie Brown, historienne de la médecine, docteure en Études romanes de l’université Paris-Sorbonne, et professeure des Écoles (Académie de Créteil).

Inscription

L'accès au colloque est libre, sur réservation, dans la limite des places disponibles.

Les maladies infectieuses de la Conquête espagnole qui décimèrent la quasi-totalité des habitants du Mexique central au xvie siècle ne résument pas toute l’histoire des maladies des Mexicas. Les habitants de la région n’ont vraisemblablement pas connu une expérience pathologique similaire à l’ère préhispanique, néanmoins, l’existence de grands centres urbains ainsi que des événements climatiques majeurs font penser que des épidémies graves ont pu avoir lieu au cours des deux siècles qui précédèrent la Conquête. Les sources premières rédigées par les témoins du temps sont rares et difficilement déchiffrables, mais elles permettent d’initier un travail de recensement pour tenter de reconstituer certains épisodes épidémiques qui façonnèrent la société mexica à la veille de l’arrivée des germes européens. Comment les Indiens se représentaient-ils ces maladies préhispaniques ? Quelle était l’influence de tels événements sur leur vie quotidienne ? Quel était leur point de vue et leur vision des événements ?

Nathalie Brown est historienne de la médecine, docteure en Études romanes de l’université Paris-Sorbonne, et professeure des Écoles (Académie de Créteil). Elle effectue des recherches avec le Laboratoire d’éco-anthropologie et ethnobiologie du Musée de l’Homme.

Lors de l’élaboration de mon doctorat, elle a mené des recherches avec le Laboratoire CLEA (Civilisations et littératures d’Espagne et d’Amérique du Moyen Âge aux Lumières). Enseignante-chercheure à l’université de Valenciennes puis à l’université de Lille 3, j’ai également été membre d’un jury de thèse de doctorat en histoire. Elle a dispensé quelques cours magistraux en Master Ethnologie et en Master Écologie humaine au MNHN portant sur les liens environnement-santé-nutrition au Mexique. Elle a parallèlement effectué plusieurs interventions au Musée du quai Branly en tant qu’historienne des maladies précolombiennes mésoaméricaines. Actuellement professeure des Écoles et historienne de la médecine, elle effectue des recherches sur les rituels autour des momies andines des enfants et des adolescents sacrifiés à l’époque précolombienne avec le Laboratoire d'éco-anthropologie et ethnobiologie du Musée de l'Homme (sous la direction d’Alain Froment). Je participe également au renouveau des études portant sur l’œuvre d’Ernest Hamy avec l’université du Littoral Côte d’Opale.

Bibliographie

  • Codex Aubin (1576), Ms mexicain no 31219, ff°. 1 à 79, Londres, British Museum,.
  • Codex Telleriano-Remensis (1562-1563), Ms mexicain no 385, Paris, Bibliothèque nationale de France.
  • Marquez Morfin L., Hernandez Espinoza P. (2006), Salud y sociedad en el México Prehispánico y colonial, México, Conaculta-INAH.
  • Sahagun B. de (1570), Histoire générale des choses de la Nouvelle Espagne, Paris, G. Masson, édition de 1880.
Année :
2016