L’Époque moderne couvre les trois siècles qui séparent la fin du Moyen Âge de la Révolution française.

Mis à jour le
02 décembre 2016

En France, elle peut être subdivisée en trois périodes, marquées par d’importantes transformations politiques et artistiques :

  • la Renaissance (de la fin du XVsiècle aux premières décennies du XVIIsiècle)
  • l’avènement de l’État-nation sous le règne de Louis XIV (XVIIe et début du XVIIIsiècle)
  • le siècle des Lumières (le XVIIIsiècle jusqu’à la Révolution)
Vue générale du château de Chambord (Loir-et-Cher) et du parterre prise depuis le nord-est en regardant vers le sud-ouest, 2013.A droite, on voit le premier sondage qui recoupe le parterre nord, parallèle à la façade principale du château. Il a permis de

Vue générale du château de Chambord (Loir-et-Cher) et du parterre prise depuis le nord-est en regardant vers le sud-ouest, 2013.

A droite, on voit le premier sondage qui recoupe le parterre nord, parallèle à la façade principale du château. Il a permis de retrouver les traces du "Petit Jardin" devant la tour de la Chapelle, figuré sur les plans du site au début des premiers travaux sous Louis XIV, entre 1680 et 1686, mais dont l'origine est sans doute plus ancienne.

© Drône, Inrap

En révélant d’autres ruptures et d’autres continuités que celles de l’histoire traditionnelle, l’archéologie permet de renouveler la connaissance de ces périodes. Ses principaux champs d’investigation sont les fortifications urbaines, les maisons villageoises et urbaines, les installations industrielles, notamment les faïenceries, et l’archéologie des conflits.

À l’intérieur de ces domaines, l’archéologie rend tangibles le cadre de vie et la culture matérielle des élites mais aussi des catégories sociales moins bien documentées par la « grande Histoire ».