Conférences
2
Score : 2 (1 vote)
Mis à jour le
04 mars 2016
Colloque
Comment l’empire romain devient chrétien : le cas de la Gaule

L’Inrap aux « Rendez-vous de l'Histoire de Blois » du 8 au 11 octobre 2015.  
Dans le cadre des Rendez-vous de l’histoire de Blois, l'Inrap consacre une après-midi de conférences aux Empires le vendredi 9 octobre 2015, à l'auditorium de l’Institut national des sciences appliquées – Centre Val de Loire, 3 rue de la Chocolaterie à Blois.

Evolution urbaine d'Angers, Culte de Mithra et apparition du christianisme à Angers

Comment l'empire romain devient chrétien : le cas de la Gaule 
par Jean Brodeur, Inrap 

En 2010, une fouille préventive réalisée par l'Inrap a permis de mettre au jour un mithraeum dans un quartier périphérique de  la ville romaine. Les premières traces de pratique du culte de Mithra ont été révélées par des ex-voto qui attestent du dernier quart du second siècle. Le mithraeum de cette période a totalement été oblitéré par un second, édifié à partir de la moitié du IIIe siècle sur le même emplacement. Il adopte le plan stéréotypé de ces sanctuaires et fonctionne jusqu'au début du Ve siècle. Le colloque, La fin des dieux tenu à Lille en 2013, a montré des cas de période plus ou moins longue de cohabitation entre deux communautés mithriaque et chrétienne. On peut ainsi rappeler la présence à Angers, avant l'interdiction des cultes païens par l'empereur Théodose en 392, d'une communauté chrétienne sans doute déjà dirigée par un évêque, comme celle de Tours dès 337-338, même si le Defensor présent à l'élection de Martin (Sulpice Sévère, Vie de saint Martin, chap. 9), « la huitième année (du règne de) Valens et de Valentinien », en 371 (Grégoire de Tours, Histoire des Francs, X, 31), ne peut être tenu avec certitude, ni pour le titulaire du siège angevin ni même peut-être pour autre chose qu'une figure littéraire destinée à mettre en lumière le caractère surnaturel de l'élection de Martin.

Cette découverte ouvre donc de remarquables perspectives de recherche sur l'implantation et le développement du culte de Mithra dans les provinces occidentales de l'Empire et parallèlement sur les transformations religieuses du IVe siècle, notamment l'apparition du christianisme dans une ville de l'ouest de la Gaule.
 
Jean Brodeur est chargé d'opération et de recherches à l'Inrap et chargé de cours à l'Université d'Angers, chercheur associé à l'UMR 6566  et 6258, Cerhio. Direction de fouilles archéologiques en milieu urbain.   

Bibliographie
  • Brodeur J., Petit L. : Le mithraeum d'Angers et son "décor", Actes du colloque de Limoges octobre 2014, à paraître septembre 2015
  • Brodeur J., Le culte de Mithra mis en évidence à Angers., Revue Sites et Monuments, n°213, avril, mai, juin, 2011, p.26-29.
    Brodeur J., Caillat P., Mortreau M., Les banquets de Mithra, Revue Archives d'Anjou, juin, 2013. 
  • Brodeur J., Un culte exotique en Gaule-l'exemple du temple de Mithra à Iuliomagus-Angers,, Revue Archéopages, n°36, Paris, 2013. 
  • Molin M., Brodeur J., et Mortreau M., Les inscriptions du mithraeum d'Angers-Iuliomagus : nouvelles données sur le culte de Mithra, Gallia, 2015, à paraître. 
  • Brodeur (J.), Des tombes de germains orientaux à Angers (Maine-et-Loire, France), Actes du colloque Romania gothica, Barcelone (Espagne), à paraître  2015.