Revues
Aucun vote pour le moment
Mis à jour le
24 octobre 2017
Collection
Débats d'Archéopages

Chaque numéro de la revue Archéopages est l'occasion d'une rencontre entre archéologues et chercheurs d’autres disciplines pour élargir les points de vue scientifiques et politiques de la connaissance du passé.

Alain Musset, Sandrine Robert
Inrap
Archéopages HS4 : débat

Débat extrait de la revue Archéopages : Hors série 4 - Traversée des territoires.

Sandrine Robert collabore, au sein du Centre de Recherches Historiques, aux groupes de travail « Archéologie médiévale » et « Géographie et histoire des territoires, de l’environnement, des ressources et des sociétés ». Elle est présidente de la commission internationale « Theory and method in Landscape archaeology » (International Union of the Prehistoric and Protohistoric Sciences, UNESCO). Elle a coordonné, avec Nicolas Verdier (EHESS), le projet collectif de recherche « Dynamique et résilience des réseaux routiers et parcellaires en région Île-de- France ». Parmi ses publications : avec B. Sittler (ed.), Water as a morphogen in Landscapes - L’eau comme morphogène dans les paysages, International Union of Prehistoric and Protohistoric Sciences, Archaeopress, Oxford, 2016, 104 p. ; avec N. Verdier, « Route, réseau, chevelu : une archéogéographie des lignes et des traces », in Les carnets du paysage no 27, Archéologies, Actes Sud/École Nationale Supérieure du Paysage, 2015, p. 70-84. ; avec N. Verdier (dir.), Dynamique et résilience des réseaux routiers : archéogéographes et archéologues en Île-de- France, 52e suppl. Revue Archéologique du Centre, 2014, 259 p. ; « Les dynamiques spatiales à la croisée de l’archéologie et de la géographie » et « Une vision renouvelée de la dynamique forme-société entre archéologie et géographie », in L’Espace géographique 4/2012, p. 289-294 et p. 310-323 ; avec F. Djinjian (dir.), Understanding Landscapes, from Land Discovery to their Spatial Organization - Comprendre l'espace de peuplement, de la découverte des territoires à leur organisation spatiale, Proceedings of the XVI World Congress of the International Union of Prehistoric and Protohistoric Sciences (Florianopolis, Brazil, 4-10 September 2011), British Archeological Reports, S2541, 136 p. ; Sources et techniques de l’archéogéographie planimétrique, Presses universitaires de Franche-Comté, Besançon, 2011, 239 p. ; avec L. Costa, Guide de lecture des cartes anciennes, Paris, Éditions Errance, 2009, 104 p. ; L'analyse morphologique entre archéologie, urbanisme et aménagement du territoire. Exemples d'études de formes urbaines et rurales dans le Val-d'Oise, thèse consultable sur HAL https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00371063/

Alain Musset est membre, au sein du Centre de Recherches Historiques, du groupe de travail « Géographie et histoire des territoires, de l’environnement, des ressources et des sociétés ». Ses thèmes de recherche portent sur le développement et sur la ville, particulièrement sur le continent américain, en lien avec les notions de territoire, d’environnement, de paysage, de mémoire et de représentation. Au croisement de plusieurs disciplines et de plusieurs méthodologies, ses séminaires ont pour but d’analyser les modes de perception et de représentation de l’espace qui influent sur l’organisation et l’aménagement des territoires, plus particulièrement en Europe et en Amérique latine. En 2015-2016, afin d’interroger la relation que les sociétés entretiennent avec la mémoire des lieux et celle des faits, plusieurs séances ont présenté la mise en scène et la mise en mémoire de routes mythiques dont certaines font partie du patrimoine mondial de l'humanité. Parmi ses publications : avec L. Vidal (dir.) Les territoires de l’attente. Migrations et mobilités dans les Amériques (XIXe-XXIe siècle), Rennes, PUR, 2015, 304 p. ; avec P. Gervais-Lambony, C. Bénit-Gbaffou, J.-L. Piermay, S. Planel (dir.), La justice spatiale et la ville. Regards du Sud, Paris, Karthala, 2014, 279 p. ; « Ville du futur, Apocalypse et science-fiction », in Sciences et Science Fiction (Collectif), Paris, La Martinière/Universcience Éditions, 2010, p. 83-91. ; Le syndrome de Babylone. Géofictions de l’apocalypse, Paris, Armand Colin, 2012, 355 p. ; « La ville-planète de Coruscant (Star Wars) : habiter l’imaginaire, imaginer l’habiter », in A. Berque, A. de Biase et Ph. Bonnin (dir.), L’habiter dans sa poétique première. Actes du colloque de Cerisy-la-Salle, Paris, Éditions Donner Lieu, 2008, p. 130-144 ; De New York à Coruscant, essai de géofiction, Paris, PUF, 2005, 190 p. ; Villes nomades du Nouveau Monde. Paris, Éditions de l’EHESS, 2002, 397 p.

Année :
2016
Contact :

Catherine Chauveau
Direction du développement culturel et de la communication, Inrap
Rédactrice en chef Archéopages
Tél. 01 40 08 81 44
catherine.chauveau [at] inrap.fr