à Vigneulles-lès-Hattonchâtel, Meuse, l'opération menée dans la forêt de Vigneulles s'est avérée négative, mais seule une bande très étroite a pu être sondée, et il est difficile d'affirmer avec certitude que la forêt de Vigneulles est exempte de tout vestige archéologique.

Chronique de site
Dernière modification
10 mai 2016

La zone de stockage proche a permis de livrer quelques indices d'occupation du territoire à l'époque gallo-romaine, mais pas de véritable site. Un sondage a ainsi livré un ensemble de céramiques et un peu de faune concentrés sur quelques mètres carrés, sans qu'aucune structure n'ait pu être mise en évidence.

Il s'agit d'un vase à épaulement en céramique grise, d'environ 25 cm de haut, avec un décor de bandes horizontales et de carrés remplis de hachures obliques alternées, réalisé à la molette sur l'épaule. Des fragments d'amphore, de céramique beige ou brune, de fonds de cruches ont également été découverts... Il s'agit très probablement d'un dépôt de vases mis au rebut dans une fosse dépotoir immédiatement rebouchée. Cet ensemble pourrait dater du Ier siècle après J.-C.