L’Inrap met en place, en partenariat avec le service Tourisme de la communauté de communes de Lacq-Orthez /Pays d’Art et d’Histoire d’Orthez et du Béarn des Gaves, des visites pour le public.

Dernière modification
10 juillet 2017

En amont des travaux d’aménagement des espaces urbains et de circulation aux abords de l’église Saint-Pierre, le service régional de l’Archéologie de Nouvelle-Aquitaine a prescrit une fouille préventive suite à la mise au jour de vestiges découverts par l’Inrap lors de la phase de diagnostic en 2016. L’intervention menée par une équipe d’archéologues de l’institut a débuté en mai et se déroule en plusieurs phases jusqu’en octobre prochain ; elle a pour objectif de mettre au jour la totalité des vestiges, de les documenter et de les archiver avant l’aménagement futur.

L’objectif de la fouille

Le projet d’aménagement des espaces urbains et de circulation aux abords de l’église Saint- Pierre, de la place Saint-Pierre, du boulevard des Pommes et de la place du Mercadieu à Orthez est localisé autour de l’église paroissiale Saint-Pierre. Cette église de style gothique, construite dans le courant du XIIIe siècle succède vraisemblablement à une construction plus ancienne de type roman qui se situerait au milieu du XIIe siècle mais aucune vérification archéologique n’a pu jusqu’ici être faite. Après les guerres de religion qui ont du affecter sa physionomie générale, l’église subit encore au XIXe siècle d’importants remaniements avec notamment la démolition de la tour clocher qui faisait partie intégrante de l’enceinte médiévale.
L’église Saint-Pierre est en effet à l’origine installée « en dehors » du Bourg-Vieux qui est considéré comme le noyau primitif de peuplement. L’édification de l’église actuelle au XIIIe siècle serait contemporaine de la création du Bourg-Neuf cerné d’une enceinte qui englobait l’église.
L’emprise de la zone de fouille se situe en partie sur l’enclos ecclésial comprenant le cimetière et en partie sur un noyau d’habitation probable et l’enceinte constitutifs du Bourg-Neuf.

Organisation de visites grand public pendant le chantier

Pendant la durée des fouilles archéologiques, le chantier ne sera pas accessible au public pour des raisons de sécurité.
Cependant, dans le cadre de ses missions de restitution des résultats au grand public, l’Inrap met en place, en partenariat avec le service Tourisme de la communauté de communes de Lacq-Orthez /Pays d’Art et d’Histoire d’Orthez et du Béarn des Gaves, des visites autour du site archéologique. Limitées à 20 personnes, celles-ci auront lieu sur inscription, les dates étant diffusées par la presse locale et les sites de l’Inrap et de la communauté de communes de Lacq-Orthez. Elles permettront de présenter l’avancée des recherches en éclairant l’histoire orthézienne sous cette lumière inédite mais aussi de comprendre les enjeux de l’archéologie préventive.

Aménagement  Communauté de Communes de Lacq-Orthez
Contrôle scientifique  Service régional de l'Archéologie Drac  Nouvelle Aquitaine
Recherche archéologique  Inrap
Responsable scientifique  Nadine Béague, Inrap