A Commentry, Allier, les travaux de sondage ont concerné près de 2,6 ha, ce qui correspond à moins du l0e de la surface prévue pour le projet de lotissement, évaluée à environ 30 ha.

Chronique de site
Dernière modification
10 mai 2016

Cette opération s'est traduite par le creusement de 108 sondages systématiques disposés en quinconce, soit environ 1 850 m2 ouverts.

L'opération est située au sud de l'agglomération de Commentry, au relief particulièrement marqué par le travail d'extraction du charbon. Sur place, seulement quelques centaines de mètres séparent la parcelle sondée des tranchées à ciel ouvert qui suivent le filon houiller. Si l'histoire de Commentry est intimement liée à la mine, on doit aussi souligner l'influence exercée par la ville de Montluçon, longtemps considérée comme le poumon industriel de l'Allier. Nul doute que les deux villes ont eu des relations séculaires étroites. 32 sondages ont révélé des vestiges archéologiques (hors drainage et structures contemporaines) disséminés sur l'ensemble de la parcelle sondée. Ces derniers sont presque exclusivement des structures en creux (fosses, fossés et trous de poteau). La conservation des structures est assez disparate : les vestiges sont assez arasés au nord-ouest et à l'est, alors qu'ils semblent mieux conservés au sud et au sud-est, c'est-à-dire dans la pente et sur le méplat de la parcelle. Plusieurs regroupements de structures témoignent en faveur d'occupations structurées. Au regard de l'étude du mobilier recueilli dans les sondages, il semble possible d'attribuer la majorité d'entre eux à la période du bas Moyen Âge. Ces vestiges archéologiques sont d'une importance certaine pour la connaissance de l'histoire de Commentry. Ils permettront peut-être de reconnaître et d'étudier d'éventuelles occupations en relation avec l'exploitation ancienne du charbon et l'artisanat de la métallurgie en Bourbonnais.