L'Inrap organise dans le cadre des Journées européennes du patrimoine, en collaboration avec la société Planchimmo SARL et la mairie de Lezoux, une journée de visites commentées sur la fouille archéologique Les Colis samedi 14 septembre 2013.

Chronique de site
Dernière modification
10 mai 2016
À l'occasion de ces portes ouvertes, le public sera invité à découvrir les différentes facettes du métier d'archéologue et les premiers vestiges livrés par la fouille.
Avant la construction d'un lotissement, une fouille archéologique préventive, prescrite par l'État (service régional de l'Archéologie), se déroule de juin à octobre, au sud de Lezoux, au lieu-dit Les Colis, sur la route de Billom (D229), à l'est du hameau de Saint-Jean. Une équipe d'archéologues de l'Inrap a mis au jour, sur près de deux hectares, des occupations humaines allant de l'époque gallo-romaine jusqu'au Moyen Âge (du IIe siècle de notre ère au XIVe siècle). Après seulement deux mois de fouille, trois ensembles chronologiques de vestiges se distinguent, permettant de mieux saisir la dynamique d'occupation de cette zone rurale.

Une habitation gallo-romaine

La période romaine, habituellement si riche à Lezoux, n'est représentée sur le site que par un petit bâtiment d'habitation quadrangulaire, sur solin de pierre et poteaux de bois, partiellement conservé au sud. Quelques fosses dépotoirs et des niveaux de sols assez riches en mobilier permettent d'envisager une datation aux alentours du IIe siècle de notre ère, confirmant qu'il n'y avait pas d'ateliers de potiers sur ce secteur. Un réseau d'adduction d'eau sera fouillé en octobre.

Une occupation médiévale de longue durée

Le site est principalement occupé lors du Moyen Âge. Quelques fosses de rejets de poteries du haut Moyen Âge laissent envisager la présence d'ateliers de potiers et font écho au grand dépotoir de même époque, fouillé l'an dernier au lieu-dit Les Boudets. On note la présence d'un vase caréné à décors par guillochis, qui montre une influence du nord ou de l'est de la France.
Puis, entre le XIe et le XIIIe siècle au moins huit bâtiments sont érigés sur le site.
À l'est, il s'agit de constructions en terre sur solin de pierre. Un bâtiment atypique se démarque. Il utilise un large solin « linéaire », inconnu jusqu'alors dans la région, sans doute utilisé avec du pisé banché. Ce bâtiment d'abord à vocation artisanale (forge ?) semble avoir évolué vers un habitat simple. Il est vraisemblablement muni d'une galerie en façade. Un autre édifice de plus de 100 m2, qui n'a pas encore été fouillé, occupe la partie nord-ouest. À l'ouest les bâtiments sont fondés sur poteaux.

Un riche mobilier médiéval

Une grande quantité de mobilier en bronze et fer, d'objets de la vie courante (couteaux, clous...) et d'objets plus rares (parure, harnachement, boucles de ceinture, agrafes à doubles crochets...) ainsi que de nombreuses monnaies ont été mis au jour. À noter, la découverte d'un objet en métal cuivreux, émaillé en rouge et bleu, figurant le blason d'Alphonse de Poitiers (1222-1271), frère de saint Louis. L'étude de ces éléments par les spécialistes fournira une vision assez complète de l'habitat médiéval rural à Lezoux.
Le mobilier céramique n'est pas en reste et devrait permettre d'affiner les connaissances des poteries utilisées entre le Ve et le XIIIe siècle.

Reconstituer le paysage

Des études paléoenvironnementales seront réalisées afin de restituer le paysage alentour. La géomorphologie permettra de comprendre la dynamique d'érosion et de valider les hypothèses de murs en terre (pisé, adobe...) et l'utilisation de certaines matières premières dans les constructions. Une étude des pollens sera tentée à partir de prélèvements effectués dans la mare actuelle. Une carpologue-anthracologue étudiera les graines et déterminera les essences de bois utilisées à partir des éléments carbonisés découverts. L'étude de la faune informera sur les espèces consommées. Enfin une série de datations par carbone 14 permettra de dater précisément les périodes d'occupations.

Informations pratiques

Visites commentées à 10 h, 10 h 30, 11 h, 14 h 30, 15 h, 15 h 30
et 16 h.
Carrefour de la route de Billom et de l'avenue Blaise-Pascal
Merci de se garer sur les parkings du centre ville proches de la fouille (places de Prague et Croix des Rameaux).
Entrée libre.
Chaussures et tenues adéquates requises.
En cas d'intempéries (pluie, vent violent..), la journée sera annulée.
Aménageur : Planchimmo SARL
Contrôle scientifique : Service régional de l'Archéologie (Drac Auvergne)
Recherche archéologique : Inrap
Responsable scientifique : Sébastien Gaime, Inrap
Contact(s) :

Christel Fraisse
Développement culturel et communication,
Inrap Rhône-Alpes - Auvergne
06 73 48 26 95
christel.fraisse [at] inrap.fr