Conférences
Aucun vote pour le moment
Mis à jour le
04 mars 2016
Colloque
L’avenir du passé – Modernité de l’archéologie

Colloque international organisé par le Centre Pompidou et l'Institut national de recherches archéologiques préventives en partenariat avec France Culture, les 23 et 24 novembre 2006

par Bernard Stiegler

 
La conscience naissante de l'humanité du XXI e siècle est en train de devenir celle de ses propres limites. C'est ce qu'annonçait déjà René Passet dans L'économique et le vivant. Crises écologiques, mutations industrielles majeures, ruptures géopolitiques, émergence des biotechnologies, c'est-à-dire technicisation du vivant et de la reproduction, avènement des nanotechnologies et de la «métaconvergence NBIC » (nano, bio, info and cognitive technologies) : dans le langage de Gilbert Simondon, le processus psychosocial d'individuation qui se forme au cours de l'histoire de l'humanité paraît devoir se clore, s'incurver ou radicalement se réinitialiser dans les prochaines décennies. Or, la pensée d'un tel devenir et de l'avenir qu'il pourrait receler n'est possible qu'à considérer l'ensemble du processus dans la très longue durée que seule peut donner l'archéologie - et précisément comme un tel processus.
Bernard Stiegler, directeur du développement culturel du Centre Pompidou depuis janvier 2006, est philosophe et docteur de l'École des hautes études en sciences sociales. Il a commencé ses études tardivement, au cours d'une incarcération qui faisait suite à une série de vols à main armée.
Il a été directeur de programme au Collège international de philosophie, professeur à l'université de Compiègne, directeur de l'unité de recherche «Connaissances, organisations et systèmes techniques » spécialisée en technologies cognitives, directeur général adjoint de l'INA et directeur de l'Ircam.
Il a mis la question de la technique au coeur de la philosophie, soutenant qu'elle en fut le refoulé le plus intime et en quelque sorte l'opérateur secret dès Platon, tandis qu'au XX e siècle, la philosophie l'exhume à nouveau, lentement mais explicitement. Actuellement, Bernard Stiegler travaille à élaborer le concept d'une économie politique de l'esprit qui passe par une étude des spécificités des technologies cognitives et culturelles électroniques, ainsi que par une analyse critique du capitalisme à son stade hyperindustriel. Bernard Stiegler a également contribué à la conception de machines numériques dédiées aussi bien à la lecture assistée par ordinateur, qu'à l'analyse des images d'archives, puis à l'analyse musicale. Il présenta les enjeux de la numérisation dans une exposition au Centre Pompidou, «Mémoires du futur» (1987). L'Institut de recherche et d'innovation (IRI) qu'il vient de créer au Centre Pompidou développe des logiciels de production d'appareils critiques pour les oeuvres de l'esprit (cinéma, spectacle vivant, textes littéraires, arts plastiques) en vue de constituer des cercles d'amateurs et de reconstituer les conditions d'un jugement critique dans l'univers communément appelé web 2.0.
 
Bernard Stiegler est l'auteur de:
- La technique et le temps, ouvrage en six volumes dont trois sont parus aux éditions Galilée, 1994-2001;
- Échographies de la télévision, avec Jacques Derrida, Galilée, 1996;
- Passer à l'acte, Galilée, 2003;
- Aimer, s'aimer, nous aimer - du 11 septembre au 21 avril, Galilée, 2003 ;
- De la misère symbolique, t. 1. L'époque hyperindustrielle, Galilée, 2004;
- Philosopher par accident, Entretiens avec Elie During, Galilée, 2004;
 - Mécréance et discrédit, t. 1. La décadence des démocraties industrielles, Galilée, 2004;
- De la misère symbolique, t. 2. La catastrophe du sensible, Galilée, 2005 ;
- Constituer l'Europe, t. 1. Dans un monde sans vergogne, Galilée, 2005 ;
- Constituer l'Europe, t. 2. Le motif européen, Galilée, 2005;
- Mécréance et discrédit, t. 2. Les sociétés incontrôlables d'individus désaffectés, Galilée, 2006;
- Mécréance et discrédit, t. 3. L'esprit perdu du capitalisme, Galilée, 2006 ;
- Des pieds et des mains, Bayard, 2006;
- Réenchanter le monde, Flammarion, 2006 ;
- La Télécratie conte la démocratie, Flammarion, 2006.
Année :
2009