Conférences
Aucun vote pour le moment
Mis à jour le
04 mars 2016
Colloque
Archéologie de la violence

Colloque international organisé par l’Institut national de recherches archéologiques préventives, et le Musée du Louvre-Lens.
Les 2,3  et 4 octobre 2014 à La Scène du Louvre-Lens

Archéologie de la violence - violence de guerre, violence de masse
par Marcos Miquel-Feucht, université de Valence

En 1996, lors de la démolition d'un bâtiment à Valence (Espagne), nous avons réalisée une intervention archéologique.  Nous avons mis à jour 177 corps de l'époque napoléonienne, qui appartenait à des soldats français violemment exécutés par des civils. Les études in situ, soulignant la présence d'un charnier,  ont montré de nombreux signes de violence. Des corps avaient les mains croisées sur le dos et la tête de squelette apparaissait entre les jambes d'autres soldats, placé sur la région génitale ou anale. Au laboratoire, nous avons diagnostiqué des blessures qui montraient la cruauté et l'hostilité de la population à l'égard des soldats de l'armée napoléonienne pendant la guerre d'indépendance espagnole (1808-1814).
Marcos Miquel-Feucht est professeur d'anatomie et d'embryologie humaines de  la Faculté de Médecine de l'Université de Valence, Spécialiste en anthropologie médico-légale de l'université de Madrid, diplômé en médecine légale, il est professeur et chercheur au département de médecine légale de Valence.    

Bibliographie
  • A.C. Aufderheide; C. Rodríguez-Martín,  "The Cambridge Encyclopedia of Human Paleopathology", Cambridge University Press. 1998.
  • J. Hunter; M. Cox, "Forensic Archaeology. Advances in theory and practice". Routledge. London. 2005
  • J. Baxarias; J. Herrerin,  "The Handbook Atlas of Paleopathology". Generalitat de Catalunya. 2008.
  • « Les ombres de l'Empire. Approches anthropologiques, archéologiques et historiques de la Grande Armée ». CERMA . Cahiers d'etudes et de recherches du musée de l'Armée. Numéro hors-série nº 5. 2009.

Transition

Année :
2014