Conférences
Aucun vote pour le moment
Mis à jour le
07 mars 2016
Colloque
Héritages arabo-islamiques dans l'Europe méditerranéenne

Colloque international organisé par l’Institut national de recherches archéologiques préventives,
En partenariat avec Marseille-Provence 2013-Capitale européenne de la culture, le MuCEM et la Villa Méditerranée.
Du 11 au 14 septembre 2013, à Marseille, Villa Méditerranée et MuCEM.

Héritages arabo-islamiques dans l'Europe méditerranéenne - Archéologie, histoire, anthropologie
par Marlène Albert-Llorca, CNRS

Attestées dès la fin du Moyen Age en Espagne et très nombreuses dans le sud et le sud-est du pays, la province d'Alicante en particulier, les fêtes de Moros y Cristianos commémorent les batailles, réelles ou supposées, qui jalonnèrent la conquête de la péninsule par les arabo-musulmans puis sa reconquête par les chrétiens. Ces fêtes mettent en scène une image du Maure qui a sans nul doute beaucoup changé au cours des siècles. Cette communication s'attachera, en s'appuyant sur des enquêtes de terrain effectuées depuis les années 1980 dans la province d'Alicante, à préciser ce qui la caractérise actuellement et quelles relations elle entretient avec ce que l'on sait ou ce que l'on croit savoir des populations arabo-musulmanes qui vécurent dans la région entre le VIIIe et le XIVe siècle. On s'arrêtera plus particulièrement sur le cas de la ville de Biar, qui met en oeuvre dans sa fête un héritage musulman totalement ré-inventé. Intervient en effet dans sa fête une effigie appelée Mahoma (Mahomet) qui est l'objet d'une dévotion étrange. Or, certains habitants la justifient en la présentant comme la perpétuation d'un prétendu culte de Mahomet.
Professeur émérite d'anthropologie à l'Université de Toulouse 2 et membre du Centre d'Anthropologie Sociale, équipe du LISST (Laboratoire Interdisciplinaire Solidarités, Sociétés, Territoires), Marlène Albert-Llorca a travaillé sur l'Espagne et le sud de la France. Ses recherches ont porté sur le fait religieux dans l'Europe catholique (statut de l'image cultuelle, place du religieux dans la construction des identités collectives) et le rapport à la nature dans les sociétés européennes. Auteur de nombreux articles parus en France, Espagne et Italie, elle a également écrit ou dirigé plusieurs ouvrages.
 
Bibliographie :
  • 1998. Avec Jean-Marc Olivesi (ed.). Moresca. Images et mémoire du Maure. Catalogue d'exposition, Musée d'Anthropologie de la Corse, Collectivité territoriale de Corse, 350 p. ill.
  • "Les fêtes de Maures et Chrétiens à Villajoyosa (Alicante) : une ville, sa fête, son saint", Archives des Sciences Sociales des Religions, 91, juil.-sept., 1995.
  • "Mahomet, la Vierge et la frontière", Annales HSS, juil.-août, n°4, 1995 (avec Jean-Pierre Albert).
  • « Faut-il brûler Anachronisme ? Souci historien et déni de l'Histoire dans les rituels festifs », in Alban Bensa et Daniel Fabre (sous la dir. de) : Une histoire à soi. Figurations du passé et localités. Paris, Eds de la MSH, pp. 87-102, 2001 (avec Dominique Blanc).
  • Une histoire à (re)jouer : les fêtes valenciennes de Moros y Cristianos, in Bonniol J.-L. et Crivello M. : Façonner le passé. Représentations et cultures de l'Histoire (XVIe-XXIe siècle), Aix-en-Provence, Publications de l'Université de Provence, 2004.
Année :
2013