L’Inrap s’engage dans une démarche RSE (responsabilité sociale des entreprises) autour de trois axes majeurs : l’environnement, le champ social et la citoyenneté.

Mis à jour le
01 décembre 2016

L’archéologie éclaire sur les liens des populations passées avec leur environnement naturel, mais aussi sur la biodiversité, et plus généralement sur la planète et ses évolutions. En créant les conditions d’un choix d’aménagement responsable, l’archéologie préventive est au cœur des enjeux du développement durable.

L’Inrap développe une politique active en matière environnementale et en termes de santé et de sécurité au travail pour l’ensemble de ses agents. Le caractère innovant de son plan d’assurance qualité (PAQ), le choix d’entreprises partenaires responsables et le respect des contraintes environnementales illustrent notamment cet engagement.

En œuvrant à la sauvegarde pérenne des vestiges ensevelis et à la diffusion de l’archéologie auprès du plus grand nombre, l’Inrap s’affirme comme un acteur citoyen.

Environnement

  • Préservation des ressources en eau, récupération et utilisation des eaux de pluie
  • Gestion et tri systématique des déchets
  • Prévention de la pollution de l’air (gaz à effet de serre, poussière)
  • Réduction de la consommation énergétique
  • Insertion de clauses HQE dans les appels d’offres et plan d’assurance qualité (PAQ)
  • Développement des investissements verts

Social, sociétal

  • Recrutement de personnes éloignées de l’emploi 
  • Mise en place d’opérations de solidarité avec des associations locales
  • Charte d’engagement en matière de santé et de sécurité
  • Cycles réguliers de formation continue des agents

Citoyenneté

  • Préservation pour les générations futures du patrimoine, bien non renouvelable
  • Participation à l’accueil de jeunes de 16 à 25 ans dans le cadre du service civique
  • Éducation artistique et culturelle en archéologie
  • Transferts de savoir-faire en direction des pays émergents

En savoir plus :