Conférences
Aucun vote pour le moment
Mis à jour le
04 mars 2016
Colloque
L’avenir du passé – Modernité de l’archéologie

Colloque international organisé par le Centre Pompidou et l'Institut national de recherches archéologiques préventives en partenariat avec France Culture, les 23 et 24 novembre 2006

Yves Coppens, Collège de France

 
Yves Coppens entre au CNRS en 1956. Il s'intéresse alors aux limites du Tertiaire et du Quaternaire dans les régions tropicales de l'Ancien Monde. Les récoltes réalisées lors de ses campagnes (Tchad, Éthiopie, Algérie, Tunisie, Maroc, Mauritanie, Afrique du Sud, Indonésie, Philippines, Chine, Sibérie) sont importantes : des dizaines de tonnes de fossiles, plus d'un millier de restes d'Hominidés. Les résultats de leur étude sont fascinants : l'histoire des dix derniers millions d'années s'éclaire. Une hypothèse propose une explication environnementale de la séparation Hominidae Panidae il y a 8 millions d'années, une autre, une explication du premier déploiement des Australopithèques il y a 4 millions d'années, une autre enfin, une explication de l'émergence du genre Homo il y a 3 millions d'années. Ces trois stades s'enchaînent en cyme ou en épi, au sein de véritables bouquets, chacun se trouvant, à la base, à l'origine du suivant, mais n'en développant pas moins ensuite sa propre lignée de manière originale et indépendante. Enfin, Yves Coppens a montré, en s'appuyant sur les vitesses différentielles d'évolution de la biologie et de la technologie, comment l'acquis peu à peu avait prévalu sur l'inné donnant à l'Homme sa liberté et sa responsabilité et pourquoi, depuis 100 000 ans, l'évolution de l'Homme s'était ralentie puis arrêtée. Associé aux découvertes paléoanthropologiques les plus récentes (Tchad, Kenya), Yves Coppens est cosignataire de trois nouveaux taxons d'Hominidés depuis 1995, en plus des trois dont il était déjà signataire.

En 1969, il est appelé au Musée de l'Homme. Il est nommé professeur au Muséum national d'histoire naturelle, titulaire de la chaire d'Anthropologie en 1980. En 1983, il est élu titulaire de la chaire de Paléoanthropologie et Préhistoire du Collège de France. Présent dans de nombreuses instances nationales et internationales gérant les disciplines de sa compétence, Yves Coppens a dirigé un laboratoire, de nombreux programmes de recherches en Afrique et en Asie et deux collections d'ouvrages du CNRS. Il présente «Histoire d'Homme» sur France Info.
 
Il est l'auteur de plus d'un millier d'articles et de livres traitant de sa discipline. Ses derniers ouvrages parus sont :
- La plus belle histoire du monde, avec H. Reeves, J. de Rosnay et D. Simonnet, Le Seuil, 1996;
- Sous le vent du monde, Pierre Pelot, collaboration scientifique Yves Coppens, Denoël, 1997;
- Le genou de Lucy, Odile Jacob, 1999;
- Aux origines de l'Humanité, avec Pascal Picq, Fayard, 2001;
- Histoire de l'homme et changements climatiques, Collège de France/Fayard, 2006.

 
Année :
2009