Conférences
Aucun vote pour le moment
Mis à jour le
04 mars 2016
Colloque
Archéologie des migrations

Colloque international organisé par l’Inrap, en partenariat avec le Musée national de l’histoire de l’immigration.
Les 12 et 13 novembre 2015 au Musée national de l’histoire de l’immigration.

Archéologie des migrations
par Ana Delgado, université Pompeu Fabra de Barcelone

Au début du premier millénaire av. J.-C. la migration était un phénomène répandu dans le monde méditerranéen. La mobilité et la dispersion des groupes d'origine levantine et égéenne pendant la période située entre le neuvième et le septième siècle av. J.-C. ont été appréhendées à travers les concepts de colonisation et de colonialisme. L'analyse de ces migrations a principalement porté sur les causes de ces mouvements et sur leur rôle dans la transformation des communautés et des environnements méditerranéens dans lesquels ces migrants s'installaient et construisaient des identités communes distinctes. Les processus de migration eux-mêmes, les migrants ayant pris part et la diversité des communautés et des interactions qu'ils forgèrent dans les pays d'accueil occidentaux ont été quelque peu oubliés. Dans cet exposé j'explorerai plus spécifiquement la migration des groupes d'origine levantine et la création de communautés phéniciennes en Méditerranée occidentale, particulièrement dans la péninsule Ibérique méridionale. À travers le concept de diaspora, j'analyserai la diversité de ces migrants et de leurs descendants du point de vue de la classe sociale, de l'âge et du sexe, ainsi que la construction de l'identité, et l'interaction et l'hybridation entre migrants et populations locales. Je me focaliserai sur leurs expériences de tous les jours et sur la création ou recréation de la mémoire du territoire d'origine à travers leurs cultures matérielles et pratiques quotidiennes.
 
Ana Delgado Hervás est titulaire d'un BA en Philosophie et Humanités (section histoire) de l'Université autonome de Barcelone et d'un doctorat en Histoire de l'Institut universitaire d'histoire Jaume Vicens i Vives / UPF (2001/2002). Elle est actuellement professeur en Préhistoire dans le Département des Humanités d'UPF et membre de l'Institut universitaire d'histoire Jaume Vicens i Vives. Elle a été maître de conférences en Master d'Archéologie et Histoire de la Méditerranée à l'Université de Sassari et vice-doyenne de la Faculté des Humanités d'UPF.
Sa spécialité est l'archéologie de la Méditerranée. Ses recherches se concentrent sur la diaspora et les colonies du monde antique, ainsi que sur les liens entre groupes et communautés de la Méditerranée occidentale au Ier millénaire av. J.-C. du point de vue de la classe sociale et du sexe. Ses principaux axes de recherche sont le colonialisme, la vie quotidienne et la connectivité.
Elle a participé à plusieurs projets de fouilles, d'étude et de dissémination de sites archéologiques, essentiellement sur des sites de peuplement coloniaux phéniciens. Elle a été codirectrice de fouilles à Cerro del Villar à Málaga, l'un des principaux sites phéniciens de la péninsule Ibérique méridionale. Elle dirige actuellement le projet Interaction, identité et culture matérielle. Étude comparative de trois sites coloniaux : Baie de Málaga, Empúries-Ullastret et Oristano-Nuraghe S'Uraki (VIe-IVe s. av. J.-C.), financé par le ministère de l'économie et de la compétitivité. 

Bibliographie
  • « Life and death in ancient colonies : domesticity, material culture and sexual politics in the Western Phoenician world, 8th - 6th B.C » (Vie et mort dans les colonies antiques : domesticité, culture matérielle et politique de la sexualité dans le monde phénicien occidental, VIIIe-VIe s. av. J.-C.), dans l'ouvrage de B. Voss et E. Casella : The Archaeology of Colonialism: Intimate Encounters and Sexual Effects (Archéologie du colonialisme : rencontres intimes et effets sexuels), Cambridge University Press, 2011
  • « Representing communities in heterogeneous worlds : poor foods and ritual practices in Phoenician diaspora (Représentation des communautés dans des mondes hétérogènes : aliments frugaux et pratiques rituelles parmi la diaspora phénicienne), dans l'ouvrage de G. Aranda et al. (eds.) : Guess Who's Coming To Dinner : Feasting Rituals in the Prehistoric Societies of Europe and the Near East (Devine qui vient dîner : Festins rituels dans les sociétés préhistoriques de l'Europe et du Proche-Orient), Oxbow, 2011
  • « Households, merchants and feasting : socio-economic dynamics and commoners' agency in the emergence of the Tartessian world (11th-8th centuries B.C.) » (Maisonnées, marchands et festins : Dynamique socio-économique et "commoners' agency" dans l'émergence du monde tartessien [XIe-VIIIe s. av. J.-C.]), dans l'ouvrage de M. Cruz Berrocal et al. (eds.) : The Prehistory of Iberia : Debating Early Social Stratification and the State (Préhistoire de la péninsule Ibérique : Débat sur la stratification sociale ancienne et l'État), Routledge, 2012.

Transition

Année :
2015