Conférences
Aucun vote pour le moment
Mis à jour le
10 août 2016
Colloque
La révolution néolithique dans le monde

Colloque international organisé par la Cité des sciences et de l'industrie et l'Inrap, sous la direction scientifique de Jean-Paul Demoule.
Auditorium de la Cité des sciences et de l'industrie, les 2, 3 et 4 octobre 2008

La révolution néolithique dans le monde. Aux origines de l'emprise humaine sur le vivant
Diversity of Agrarian Patterns at the end of the Neolithic period 

par Marcel Mazoyer, Institut national de recherches agronomiques

Les plus anciennes formes de culture ou d'élevage, ayant laissé assez de traces connues pour que nous puissions nous en faire quelque idée, paraissent d'abord très éloignées les unes des autres, par le lieu et par la date. Distinctes, ces formes diffèrent par les milieux et les contextes sociaux et culturels, évolutifs, dans lesquels elles furent d'abord développées ; par la matière et la forme des outils utilisés ; par les espèces de plantes cultivées et d'animaux élevées, domestiquées le cas échéant, et la manière de les combiner. Vers la fi n de l'époque néolithique, les formes d'agriculture développées dans les foyers d'origine, puis dans les régions environnantes, paraissent déjà si différenciées, qu'il faut les concevoir en terme de système agraire pour les classer et les ordonner en une généalogie compréhensible : systèmes de culture sur abattis-brûlis des milieux boisés et systèmes pastoraux des milieux herbacés ; systèmes de cultures de décrue et de cultures irriguées des régions arides ; systèmes d'hydroriziculture des régions tropicales humides ; systèmes de culture des savanes tropicales ; systèmes de culture sur jachère herbeuse des régions tempérées...
Marcel Mazoyer, ingénieur agronome, ingénieur des Eaux et Forêts, est aujourd'hui professeur à l'université Paris XI, titulaire de la chaire Francqui internationale des Universités francophones belges et vice président de l'Association française pour la FAO et d'Alliés contre la faim. Il a notamment été précédemment directeur de recherche, chef du Département d'économie et de sociologie rurales de l'Institut national de la recherche agronomique, professeur d'agriculture comparée et président du Département des sciences économiques et sociales à l'Institut national agronomique de Paris-Grignon où il a succédé au professeur René Dumont.
Année :
2009