Un colloque à l'Auditorium de la galerie Colbert de l'INHA (Institut National d'Histoire de l'Art) à Paris, les jeudi 14 et vendredi 15 février 2008

Dernière modification
10 mars 2017

En France, dans un paradoxal déni du passé, les fondations de l’archéologie ont été longues à se construire.
Si, dès le milieu du XIXe siècle, l’État français met en place des structures de recherche en Italie, en Grèce, en Égypte, en Syrie ou en Extrême-Orient, il faudra attendre 2001 pour que la France se dote d’une loi qui garantisse la « sauvegarde par l’étude » du passé de son propre territoire. Pourtant, de l’abbé Cocherel qui organise le sauvetage d’une sépulture néolithique collective à HoulbecCocherel en 1685, à Boucher de Crèvecœur de Perthes qui révolutionne l’idée même de l’origine de l’Homme au milieu du XIXe siècle, ou à André Leroi-Gourhan qui renouvelle l’archéologie préhistorique dans l’après-guerre, nombreuses furent les figures de la science archéologique en France.
Comment se constitue-elle à partir de la Renaissance ? Quel fut le rôle des antiquaires ? Comment fouillait-on au XIXe siècle ? Pourquoi un musée des Antiquités nationales ? Comment la loi de 1913 sur les monuments historiques oublie-t-elle les vestiges archéologiques ? Pourquoi Vichy légifère-t-il ?Quelle est l’incidence de la décolonisation ? Qui invente l’archéologie de sauvetage ? Comment se consolide l’archéologie préventive ? Où sont les enjeux de l’archéologie aujourd’hui ?
Ce colloque contribuera à l’histoire de la discipline archéologique, de son émergence en France à partir de la Renaissance à son développement au XIXe siècle et à sa reconnaissance légale en 1941, jusqu’à l’irruption de l’archéologie de sauvetage dans les années 1970 et à la structuration récente de l’archéologie préventive.

Pour visionner les vidéos, cliquez sur les interventions.

Jeudi 14 février 2008

Origines

12h30

De la loi Carcopino à l'archéologie de sauvetage

16h30

Scandales et crises de l'archéologie dans les archives de l'INA, projection d'archives audiovisuelles

Vendredi 15 février 2008

Nouvelles problématiques, nouvelles structures

12h30

La reconnaissance de l'archéologie préventive

17h30