Conférences
Aucun vote pour le moment
Mis à jour le
04 mars 2016
Colloque
L’avenir du passé – Modernité de l’archéologie

Colloque international organisé par le Centre Pompidou et l'Institut national de recherches archéologiques préventives en partenariat avec France Culture, les 23 et 24 novembre 2006

par Ronald Wright, archéologue et écrivain

 
En matière de démographie, de consommation et de technologie, le XX e siècle a été une période de croissance effrénée. Ce processus peut-il se poursuivre, et comment ? Voilà la question fondamentale qui se pose à notre XXI e siècle. Dans La fin du progrès : les leçons de l'archéologie - que l'on pourrait aussi introduire comme un résumé de l'histoire du monde depuis l'époque de Néandertal -, Ronald Wright démontre comment l'être humain a le don de se précipiter dans ce qu'il appelle les «pièges du progrès», en commençant par le massacre généralisé des gros mammifères à la fin du Paléolithique. Le même schéma de gaspillage et de folie dévastatrice a pris ensuite de nouvelles formes, aussi nombreuses et variées que l'ont été les civilisations les plus créatives du monde - la Mésopotamie, les Mayas, la Rome antique, l'île de Pâques -, qui se sont effondrées, victimes de leur propre succès. Selon Wright, seule la compréhension de ce schéma humain d'un progrès généra-teur de désastre nous permettrait d'espérer pouvoir changer de comportement et donner à notre civilisation un avenir durable.
Ronald Wright, romancier, historien et essayiste, a remporté de nombreux prix et son oeuvre est traduite dans plus d'une douzaine de langues. Avant de se consacrer à l'écriture, il a étudié l'archéologie dans les universités de Cambridge et de Calgary (docteur honoris causa en 1996). Son oeuvre non romanesque comporte deux best-sellers, Time Among the Maya et Stolen Continents, une histoire des Amériques qui a remporté le Prix Gordon Montador et a été élu livre de l'année par The Independent et le Sunday Times. Son premier roman, A Scientific Romance, a remporté le David Higham Prize for Fiction et a été consacré livre de l'année par le Globe and Mail, le Sunday Times et le New York Times. Wright collabore régulièrement au Times Literary Supplement. Il a écrit et présenté des documentaires pour la radio et la télévision. En 2004, son cycle de conférences, les Massey Lectures, diffusé par CBC, ont été publiées sous la forme d'un ouvrage devenu un best-seller, A Short History of Progress (La Fin du progrès), qui a remporté en 2005 le prix Libris Nonfiction Book of the Year.
 
Ses ouvrages parus en France sont :
- La Fin du progrès, Naïve, 2006 ;
- La Sagaie d'Henderson, Actes Sud, 2005.
Année :
2009