À la suite de sondages ayant mis en évidence la présence de sépultures et d'un four, la fouille d'une parcelle de 5 000 m2 a été prescrite à Châteauneuf-du-Rhône, Drôme,

Chronique de site
Dernière modification
10 mai 2016

Deux empierrements à pierres chauffantes et une fosse contenant du mobilier daté du Bronze final matérialisent la première occupation du site.

Une nécropole comprenant au moins 140 sépultures a été mise au jour. Une ligne de crémations marque le début de cette zone funéraire qui se développe ensuite vers l'ouest jusqu'au Bas-Empire. Des coffres en matière périssable laissent la place à des coffrages de tuiles de section quadrangulaire, eux-mêmes remplacés par des coffrages à section triangulaire, parfois de tuiles, le plus souvent fait d'un mélange de tuiles et de matériaux périssables. Quelques rares dépôts (vases, monnaies, mais aussi chaussures) ont été retrouvés. Le plus étonnant dans cette nécropole est la variété des types à travers les grandes familles de tombes énoncées précédemment.

Une sépulture atypique, datable du Ve-VIe siècle, est composée d'un coffrage de briques plates rectangulaires sur lequel une couverture de grandes tuiles creuses (imbreces disproportionnées) a été disposée. Si quelqu'un connaît ce modèle nous sommes à la recherche d'éléments de comparaison.
Un four domestique antique a été fouillé en limite septentrionale du cimetière.