A Sivry-Ante, Marne, peu de structures archéologiques ont été mises au jour lors du décapage, et seul un petit nombre était en rapport avec une occupation humaine.

Chronique de site
Dernière modification
10 mai 2016

Elles ont alors été sondées pour glaner un maximum d'informations, sachant qu'une fouille approfondie ne serait pas organisée sur cette zone.  

Deux fosses très arasées se distinguaient largement des autres par la densité et la qualité du matériel gallo-romain qu'elles recelaient. Deux trous de poteau et un puits sont les autres structures notables inventoriées. Le cuvelage du puits a donné lieu à une étude de dendrochronologie qui a révélé que les bois utilisés avaient été coupés dans le premier quart du IIe siècle après J.-C. Le mobilier recueilli dans ce puits, très varié, comprenait de la céramique gallo-romaine, un morceau de verre, de la faune ou encore du mortier. Autant d'indices ténus qui peuvent nous laisser supposer que nous nous trouvons en périphérie d'un site placé au sud de la zone évaluée. Une prospection pédestre rapidement menée nous a d'ailleurs montré que de nombreux tessons de céramiques et morceaux de tegulae parsemaient les parcelles situées au sud de l'emprise de la LGV Est. Au-delà de ces constatations, la nature de l'occupation nous échappe, même si l'on peut raisonnablement situer l'occupation de cet espace autour du IIe siècle après J.-C.