A Bouranton, Aube, la surface fouillée est de 5 000 m2.

Chronique de site
Dernière modification
10 mai 2016

Les vestiges mis au jour indiquent une occupation du secteur depuis la fin de l'âge du Bronze et le début du premier âge du Fer. Plus de 500 structures ont été reconnues, concernant quatre époques principales : le Hallstatt, La Tène finale/Haut-Empire et Bas-Empire romain, l'époque mérovingienne ou carolingienne (datation en cours) et enfin l'époque moderne (XVIe-XVIIe s.).

L'occupation du Hallstatt est illustrée par de nombreuses fosses d'extraction et des trous de poteau. Les premières ont livré un mobilier céramique important et de qualité, notamment de la céramique peinte. Ce qui semble être des bâtiments (étude en cours) pourraient fonctionner avec les fosses d'extraction. L'occupation laténienne et gallo-romaine est matérialisée par au moins cinq bâtiments (habitations) sur poteaux porteurs, dont certains sont dotés de cave. L'un d'eux avait conservé son niveau de sol. Des greniers surélevés ou des entrepôts (dont les fosses de creusement ont révélé des graines carbonisées) et de nombreuses fosses (four, fosses de tissage...) viennent compléter ces installations. L'habitat gallo-romain semble structuré par un fossé. La présence de mobilier dans les fossés parcellaires a entraîné leur fouille. L'installation mérovingienne ou carolingienne est marquée par la présence de deux fonds de cabane à trous de poteau axiaux en limite du secteur décapé. Des fossés riches en mobilier (céramique et faune) et des fosses indiquent une occupation de ce secteur à l'époque moderne.

La fouille venant juste de s'achever, il est encore trop tôt pour définir le statut des occupations rencontrées. La caractérisation des installations sera difficile à réaliser car elles se poursuivent au-delà du secteur décapé.