A Alba-la-Romaine, Ardèche, des diagnostics ont été réalisés sur une superficie de 6,5 ha. Ouverture de 5 % de la surface du projet.Les sondages ont mis en évidence une occupation antique allant du Ier au IIIe s.

Chronique de site
Dernière modification
10 mai 2016

Outre les vestiges d'un petit acqueduc et les traces très érodées d'une première occupation gallo-romaine, des bâtiments datés des IIIe-IVe s. ont été mis au jour. Ils appartiennent à la pars rustica d'une villa fouillée en 1981. Si la vocation agricole du lieu est assurée, sa fonction précise reste incertaine.

La présence d'un radier particulièrement imposant et d'une salle contenant plusieurs bassins accolés pourrait rattacher cet ensemble à la viticulture (avec un pressoir, des fouloirs et des cuves à vin). Une petite pièce semi-enterrée, à laquelle on accède par un escalier intégré dans un mur, possède encore des élévations d'1 m. À une centaine de mètres plus au nord, deux espaces funéraires (l'un de 800 m2, l'autre de 450 m2) sont séparés par un chemin. La typochronologie des sépultures permet d'en dater une du haut Moyen Âge. Le second ensemble, beaucoup plus érodé n'a pu être daté précisément ; il serait médiéval lato sensu.