A Sivry-Ante, Marne, l'opération archéologique menée sur le site de La Queue des Yvarts, à 1,5 km du bourg de Sivry, couvre une surface d'environ environ 38 000 m2, sur le sommet du plateau.

Chronique de site
Dernière modification
10 mai 2016

Six zones de fouille y ont été décapées, révélant des vestiges d'habitat du Bronze final, de la fin du premier âge du Fer et de l'époque romaine. Les structures du Bronze final concernent essentiellement des fosses et des trous de poteau dessinant des plans de bâtiments, et sont dispersées sur l'ensemble du secteur fouillé. Toutefois, certaines se concentrent autour d'un sol ancien, sorte de jardin ou de champ cultivé, conservé dans une dépression artificielle d'une surface totale de 600 m2.

Ce paléosol, très riche en fragments de céramique, contenait aussi des ossements d'animaux, des outils en silex taillés et des fragments de bronze : aurait-il servi de zone de dépotoir ? 


Au sud de ce niveau, un bâtiment d'environ 25 m2 supporté par au moins huit poteaux semble avoir été une maison d'habitation, entourée seulement par quelques fosses.

L'ensemble peut être interprété comme une petite ferme isolée, datée du Bronze final par l'ensemble des fragments de céramique récoltés dans le comblement des structures et sur le paléosol. On y observe une certaine organisation spatiale, avec les activités agricoles rassemblées au nord du niveau de sol ancien, tandis que l'habitat proprement dit se trouve au sud.

D'autres ensembles incomplets, assimilés à des fermes qui auraient pu se déplacer au cours du temps dans le même terroir, ont été retrouvés dans un rayon de 500 m autour de cette installation. Cette mobilité pourrait s'expliquer par la rotation des parcelles cultivées selon l'épuisement des terres et par la faible durée de vie des constructions sur poteaux de bois, estimée à 25 ou 30 ans.

Enfin, l'extrémité orientale de la zone se démarque par la présence d'une installation d'époque romaine dégagée sur une longueur d'environ 50 m et se poursuivant en dehors des limites d'emprise. Cette occupation peut-être définie comme la marge d'une petite exploitation agricole. Un lot de mobilier céramique sorti d'un ensemble de fosses dépotoirs indique une durée d'occupation du site assez limitée, essentiellement durant le IIe siècle et le début du IIIe siècle après J.-C.