Conférences
Aucun vote pour le moment
Mis à jour le
10 août 2016
Colloque
La fabrique de l'archéologie en France

Un colloque à l'Auditorium de la galerie Colbert de l'INHA (Institut National d'Histoire de l'Art) à Paris, les jeudi 14 et vendredi 15 février 2008

La réorganisation de l'archéologie française de 1939 à la fin des années 1960 : les conséquences de la décolonisation

La fabrique de l'archéologie en France
par Ève Gran-Aymerich, académie des Inscriptions et Belles-Lettres

 
La période qui sépare les deux guerres mondiales est marquée par la crise patente de l'archéologie métropolitaine qui réclame des mesures nécessaires et urgentes. La création du CNRS en 1939 permet d'entreprendre la réorganisation de l'archéologie en France et à l'étranger, poursuivie au-delà de 1945 et profondément infléchie par l'accession des pays d'Afrique du Nord à l'indépendance et la disparition des mandats au Proche- Orient. Le CNRS et le ministère des Affaires étrangères sont désormais associés dans la mise en oeuvre de nouvelles dispositions pour continuer d'assurer le rayonnement culturel et politique de la France.
 
Ève Gran-Aymerich a, ces dernières années, fait porter sa réflexion dans deux directions : l'histoire de l'archéologie en France de 1939 à la fin du processus de décolonisation, et l'exploration des correspondances entretenues, tout au long du XIXe siècle, par les antiquisants européens, ce qui lui permet d'étudier les transferts culturels franco-allemands qui ont eu un rôle décisif dans l'élaboration des sciences de l'Antiquité. Elle privilégie actuellement les fonds personnels de D. Raoul- Rochette (1789-1854) et K.B. Hase (1780- 1864) qui ont joué, à la Bibliothèque nationale et à l'académie des Inscriptions et Belles- Lettres, un rôle important de médiateurs, et le très riche dossier de la correspondance française de T. Mommsen (1817-1903).  

Quelques publications récentes :
- Les Chercheurs de passé. 1798/1945. Aux sources de l'archéologie, 2e édition réunie de Naissance de l'archéologie moderne. 1798-1945, et du Dictionnaire biographique d'archéologie (1798-1945), CNRS Éditions, Paris, 2007.
- « L'abbé Breuil et les institutions de l'archéologie », catalogue de l'exposition Henri Breuil, Musée d'art et d'histoire Louis Senlecq. L'Isle-Adam (Val-d'Oise), Sur les chemins de la préhistoire. L'abbé Breuil du Périgord à l'Afrique du Sud, Somogy, 2006.
- « L'histoire des sciences de l'Antiquité et les correspondances savantes : transferts culturels et mise en place des institutions (1797-1873) », in : Anabases. Traditions et Réception de l'Antiquité, n° 3 (2006).
- « La Commission des fouilles au ministère des Affaires étrangères », in : Archéologies. Vingt ans de recherches françaises dans le monde, Paris, ministère des Affaires étrangères, 2005.
- « L'archéologie française à l'étranger, Méditerranée, Afrique et Proche-Orient (1945-1970). Vers un nouvel équilibre », Revue pour l'histoire du CNRS, n° 5, novembre 2001.
- « Épigraphie française et allemande au Maghreb : entre collaboration et rivalité (1830-1914) », colloque EHESSUniversité d'Alger Les relations scientifiques francoallemandes à l'épreuve du terrain nord-africain, Éditions de la Maison des sciences de l'homme, à paraître.
- Correspondances franco-allemandes : K.B. Hase et D. Raoul-Rochette (1801-1864), (en coll. avec J. von Ungern-Sternberg), Mémoires de l'académie des Inscriptions et Belles-Lettres, à paraître.